Affaire du responsable des jeunes khalifistes de Kaolack : ce que révèle l’enquête



Al Ousseynou Sy doit prendre son mal en patience, car son procès est renvoyé au 21 janvier pour la comparution des témoins.

Le premier témoin Abdoulaye Dieng, contrôleur à Dakar Dem Dikk a déclaré :  
« Le jour des faits, un de mes collègues et moi, avions pris le bus DDD, P. 219, pour procéder au contrôle des tickets. Arrivés au niveau de la boulangerie jaune, nous avons entendu un grand bruit venant de l’avant du bus. Aussitôt, nous avons vu un groupe d’individus qui était en train de ramasser des pierres et de les jeter sur le bus. Ainsi, j'ai demandé au conducteur d’accélérer. Sur ce, mon collègue est descendu pour filmer la scène. Après, j’ai demandé au conducteur de s’arrêter pour prendre mon collègue au niveau du rond-point JVC. N'empêche, l’individu prénommé Al Ousseynou Sy continuait à nous suivre et il était à bord d’un véhicule blanc. Alors, j’ai demandé à un client de m’aider à l’appréhender, lorsque le bus s'est arrêté pour faire descendre un client. Aussitôt, Al Ousseynou est descendu pour nous dire qu’un voleur est dans le bus. En l’invitant à monter, je l’ai attrapé avec l’aide de quelques bonnes volontés pour le conduire à la police. Ils étaient au nombre de 5, mais j’ai bien reconnu Al Ousseynou armé de pierre et s’attaquant au bus. 
Une version confortée par un jeune étudiant du nom de Bacary Cissé, qui a déclaré : « j’avais pris le bus DDD P.219 pour me rendre à Grand-Yoff. Arrivé au niveau du rond-point de la boulangerie jaune, soudainement un groupe d’individus s’était mis à jeter des pierres sur le bus. Ce qui fracassera le pare-brise dudit bus. Étant devant le bus, les tessons du verre m’ont atteint sans me blesser. Par contre, ils avaient atteint et blessé une dame qui était à côté de moi, mais dont j’ignore l’identité. Ainsi, un des receveurs qui était à bord du bus est descendu pour filmer la scène. Ceci fait, il a regagné le bus mais les malfaiteurs s’étaient mis à poursuivre le bus à bord d’un taxi clando. Après nous avoir rattrapé, Al Ousseynou est descendu. Armé de pierre, il voulait s’attaquer de nouveau au bus. Sur ce, je suis descendu pour prêter main forte aux agents afin de l’interpeller et de le conduire a la police.


Des déclarations battues en brèche par le prévenu qui est un agent de la ville de Dakar.

Il sera fixé sur son sort le 21 janvier...
 
Jeudi 17 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :