Affaire du double meurtre de Médinatoul Salam : La Raddho regrette que 6 ans après, les mis en cause croupissent toujours en prison

En conférence de presse ce matin, la Rencontre africaine des droits de l'homme déplore la lenteur notée dans le jugement des principaux mis en cause dans l'affaire du double meurtre de Médinatoul Salam.
Par la voix de son secrétaire général par intérim, Sadikh Niass, la Raddho regrette que 6 ans après les mis en cause croupissent toujours en prison dans l'attente d'un jugement, alors que le principal incriminé dans cette affaire bénéficie d'une liberté provisoire. Et pour cause, la Raddho appelle au respect des règles élémentaires d'une bonne justice, notamment le traitement rapide des dossiers relatifs aux crimes afin d'éviter les longues détentions préventives. Dans un autre registre, la Raddho rappelle que la liberté d'expression est le principal moteur de la démocratie et que les droits conquis par le peuple ne sauraient être remis en cause...


Vendredi 7 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :