Affaire de la femme violentée à Sacré-Cœur : Fatou Ndoye était une missionnaire du ministère de la Santé.


L'affaire de la femme violentée dans un magasin sis à Sacré-Cœur est loin de connaître son épilogue. En effet, l'enquête a révélé que Fatou Ndoye était une missionnaire du ministère de la Santé auprès du SAMU municipal.

Selon le journal les Echos, qui donne l'information, Fatou Ndoye est gestionnaire comptable. Elle a effectué sa formation au Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (Cesag) où elle a obtenu une maîtrise en gestion financière. Après l'obtention de son diplôme, elle a été affectée au Samu municipal par le ministère de la Santé, alors qu'elle venait de sortir de l'hôpital psychiatrique de Thiaroye.

Mais ses agresseurs l'ont encore plongée dans le désastre alors qu'elle voulait seulement entrer dans le magasin sis à Sacré-Cœur et acheter des habits pour la Tabaski.

C'est par la suite, que ses bourreaux l'ont prise pour voleuse, avant de la violenter et de la déshabiller pour la filmer à moitié nue.

Actuellement, la victime est au Centre de santé de Dalal Xel de Thiès depuis son agression. 
Pour rappel, les prévenus étaient devant le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar. À cet effet, ils risquent 1 à 5 ans de prison ferme assorti d'une amende de 100 000 francs cfa pour attentat à la pudeur avec violences, diffusion d'images à caractère personnel entre autres infractions. Le délibéré est prévu ce mardi. Nous y reviendrons...
Lundi 17 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :