Affaire Terme-Sud / Abdou Karim Fofana recadre Sonko et précise : « Il faut qu'il arrête de chercher le 'Buzz' politique... Il a des idées arrêtées... »


La réponse aux récentes accusations du leader du Pastef à l'endroit du régime au sujet du foncier n'aura pas attendu 24 h.  La charge viendra du ministre de l'urbanisme, du logement et de l'hygiène publique, Abdou Karim Fofana, qui estime toutefois que les attaques de Sonko sont sans fondement solide, prouvé. 

"En tant qu'ancien directeur du patrimoine bâti, je pense que je suis le mieux placé pour parler de ces accusations de Ousmane Sonko", entame ainsi, Abdou Karim Fofana, sur les ondes de la Rfm.

En guise de rappel, le ministre Abdou Karim Fofana estime que le leader de  Pastef est dans une posture facile avec ses supputations archaïques et qui n'ont aucun fondement véridique. Considérant qu'il est en train de fuir le débat sur cet audio dans lequel il est complètement passé à côté, Abdou Karim Fofana fera savoir que c'est un leader qui est à la recherche de Buzz Politique.

Il l'invitera également à se départir de "ces idées arriérées sur les hommes politiques, les fonctionnaires etc... en considérant qu'ils versent toujours dans le négatif".

Revenant sur la réalité des faits, le ministre de l'urbanisme et du logement considère que le Sénégal a des programmes clairs qu'il dirige pour la plupart. " Il y'a un programme dénommé "zéro bidonville" qui consiste à se débarasser de ces habitations non assainies et désordonnées. En effet, Terme-Sud ne déroge pas à la règle. Même Terme-Nord en fait partie, de même que Taïba Ndiaye, Cité Bissap etc. Donc nous avons décidé de rassembler 10.000 ha de bidonvilles pour permettre aux promotteurs de faire des constructions et de permettre aux familles d'y reloger", clarifie le ministre de l'urbanisme.

En réalité, ce qu'explique ce dernier, c'est "qu'il faut revoir ces bâtiments obsolètes au niveau de Dakar qui datent de longtemps, pour faire une politique immobilière en vue d'une approche de développement".

Dans cette affaire de Terme-Sud, Abdou Karim Fofana estime que le principe est simple : " l'administration doit remplacer ceux qui étaient dans ces habitations parce qu'après avoir servi l'État jusqu'à la retraite, il faut laisser le soin aux autres  d'avoir cette même occasion, surtout quand il s'agit des militaires".

Ainsi, l'ancien directeur du patrimoine bâti considère que cette situation du Terme-Sud doit être analysée sur la base d'un bon raisonnement alors qu'Ousmane Sonko, poursuit Abdou Karim Foana, "n'est que dans un sujet à charge émotionnelle".
Mardi 13 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :