Affaire Sweet Beauté / Idy innocente Macky : « J'atteste et j'affirme qu'il n'a pas le temps de conduire un opposant plusieurs fois à Sweet Beauté, ni de fomenter de sordides activités qui se seraient passées dans ce salon de massage... »


Pour la première fois, le président du Conseil économique, social et environnemental s'exprime sur l'affaire Sweet Beauté. D'abord, en s'adressant explicitement à Ousmane Sonko et de l'inviter à se blanchir de la même manière que lui même (Idrissa Seck) l'avait fait en déclarant que " jusqu'à l'extinction du soleil, il n'y aura point de preuve l'accusant".

L'ancien Premier ministre va également s'adresser au peuple sénégalais en lui faisant savoir que le chef de l'État Macky Sall a d'autres priorités que de comploter contre un homme politique sénégalais comme lui. "J'atteste et j'affirme que le président de la République n'a pas le temps de conduire un opposant plusieurs fois à Sweet Beauté, ni de fomenter des activités sordides qui se seraient passées dans ce salon de massage".

Ainsi Idrissa Seck, sans ambages, se réjouira même de certains actes posés par le chef de l'État, notamment le contexte sanitaire, diplomatique etc...

"J'ai vu le président se battre de façon titanesque pour que le peuple séngalais soit le premier en Afrique à disposer du vaccin anti Covid-19, même au prix d'effort budgétaire incommensurable. Je l'ai vu également plaider auprès de ses collègues du G7 pour que la solidarité internationale à l'endroit de l'Afrique soit à la hauteur des enjeux et à bout de cette pandémie qui révèle notre vulnérabilité".

Le président du Conseil économique social et environnemental se réjouira également de ces instructions que le président a donné pour qu'il n'y ait plus de retard dans le paiement des bourses à nos étudiants, mais également cette détermination à donner à nos chercheurs ces supers calculateurs qui leur permettent d'aller faire leurs travaux à l'étranger sans oublier cette réponse à l'endroit du G5 Sahel en contribuant, de façon significative à la lutte contre le térrorisme Jihadiste dans notre sous région."

Compte tenu de toutes ces entreprises, il est clair que le président s'est fixé d'autres impératifs, différents de ces histoires de mœurs ou toute autre affaire qui ne va pas à l'encontre des priorités du moment."
Samedi 6 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :