Affaire Pape Ndiaye : « Toutes les dispositions ont été prises pour la tenue de ce procès, mais... » (Me Abdoulaye Tall)


Le procès de notre confrère Pape Khoné Ndiaye, chroniqueur judiciaire à Walfadrji, accusé d'escroquerie et d'acte de nature à jeter du discrédit sur l'institution judiciaire, a été renvoyé jusqu'au 31 mai prochain du fait de l'absence de la partie civile qui avait accusé un retard lors de son appel à la barre. 

Toutefois, l'un des conseils du prévenu, Me Abdoulaye Tall, a fait savoir que toutes les dispositions avaient été prises pour la tenue de ce procès. Malheureusement, ajoute-t-il, à l’appel de la cause, il y a la partie civile Ndèye Awa Ndir n'a pas répondu à la convocation ainsi que deux autres témoins, Mouhamadou Lamine Mbengue et Maguette Guèye, en l'occurrence. C’est pour cette raison que le tribunal pour la manifestation de la vérité, et pour le respect du principe contradictoire, a jugé nécessaire de renvoyer cette affaire.

"Maintenant, on s’attendait à ce que le renvoi soit d'une semaine. Mais malheureusement, le lundi prochain sera un jour férié. C’est la raison pour laquelle on a mis cette affaire en quinzaine. En espérant que les parties civiles seront à l’appel à cette date. Et que Pape Ndiaye sera jugé du fond de l’affaire", a observé l'avocat qui a fait savoir que la défense est sereine comme du côté de leur client. La première raison, évoque la robe noire, est que Pape Ndiaye a contesté l’affaire depuis l’enquête préliminaire. Et ces mêmes contestations ont été réitérées juste après la notification par le juge des faits qui lui sont reprochés. 

À l'en croire, le chroniqueur judiciaire de Walfadrji a brandi des preuves matérielles qui montre que cette affaire est purement civile et n’a aucune connotation pénale. "C'est ce que nous allons défendre pour montrer son innocence afin de demander au tribunal son acquittement", a précisé Me Tall... 
Lundi 17 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :