Affaire Médinatoul Salam : Quelques questions autour du procès de Cheikh Béthio et Cie

Au total, 19 accusés et 9 témoins ont été appelés à la barre : des thiantacounes, des habitants de Médinatoul Salam, mais aussi des experts balistiques, médicaux et scientifiques. Le professeur V. Mendès et autres vont expliquer ce qu'ils savent du rôle joué par Cheikh Béthio et Cie dans le double meurtre de Médinatoul Salam. Quelques clés pour mieux comprendre le procès.


Affaire Médinatoul Salam : Quelques questions autour du procès de  Cheikh Béthio et Cie
Il s'agira de déterminer si Cheikh Béthio Thioune, par exemple,  au moment du drame était présent dans sa concession à Médinatoul Salam. Le guide religieux a-t-il donné des ordres? Béthio était-il au courant? 

Des questions importantes, car cela peut contribuer à appuyer ou non la thèse de la préméditation. Et pour déterminer cela, l’analyse de la trajectoire des impacts de balles qui ont traversé les corps de Bara Sow et Ababacar Fall est importante. Est-ce que les balles ont été tirées vers le haut ou vers le bas ? 

Et puis il y a l’analyse du contenu des téléphones portables des présumés complices du guide des thiantacounes. Est-ce qu’il y a des messages compromettants envoyés ou reçus ?  Les experts vont jouer un rôle important. Normalement, le procès doit durer 3 semaines. Mais après cette deuxième journée, il n'est pas exclu qu'il puisse durer plus longtemps. Une autopsie a été réalisée après exhumation des corps criblés de balles.

Cheikh Faye, Pape Ndiaye, Ablaye Diouf, Serigne Khadim Seck, Alassane Ndiaye, Samba Ngom, Mame Balla Diouf, Demba Kébé, Mamadou Guèye, Aziz Mbacké Ndour, Pape Ndiaye, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Momar Talla Diop, Samba Fall, Mouhamed Sène, Adama Sow, Serigne Saliou Barro et Aly Diouf sont accusés du meurtre des thiantacones Bara Sow et Ababacar Fall, tués le 22 avril 2012. Ils comparaissent devant la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Mbour. Ils sont inculpés pour meurtre avec usage d’actes de barbarie, complicité desdits homicides aggravés et d'association de malfaiteurs, recel de cadavres, inhumation sans autorisation administrative, crime, détention d’arme sans autorisation et recel de malfaiteurs.

Trois accusés avaient obtenu une liberté provisoire après quelques mois de détention préventive. Mieux, la Chambre d’accusation a ordonné la libération et placement sous contrôle judiciaire de Cheikh Béthio Thioune, après dix mois de détention. Le guide religieux est jugé par contumace... 

 
Mercredi 24 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :