Affaire Khalifa Sall : Un procès en appel quasiment à l’arrêt


Affaire Khalifa Sall : Un procès en appel quasiment à l’arrêt
La réouverture du procès en appel de Khalifa Sall et ses co-prévenus a également été marquée par de nouvelles joutes verbales. Et, le fond du dossier a de nouveau été éclipsé par des questions de procédure.

Suffisant pour que Me Baboucar Cissé accuse les avocats de la défense de ne pas vouloir "continuer ce procès" et de "multiplier les demandes de renvoi".
La requête de Me Ciré Clédor Ly, dit-il, trahit une volonté de retarder le procès en appel pour quelques jours. En attendant de se procurer l'arrêt de la Cour de justice de la Cedeao, qui est favorable au Maire de Dakar, les conseils du Maire de Dakar ont sollicité le renvoi. 

La défense cherche à faire repousser le procès pour se servir aussi longtemps que possible des effets de la décision de la Cedeao, éventuellement à son avantage. La partie civile, elle, tient tout particulièrement à ce qu'une décision soit rendue par la Cour d'appel de Dakar, afin que l'affaire de la caisse d'avance, dont elle est partie prenante, soit enfin jugée.

De son côté, le juge a promis d'examiner attentivement toutes les demandes de renvoi et tenter de faire aussi objectivement que possible le tri entre celles qui sont justifiées par des arguments indiscutables et sérieux et les demandes manifestement dilatoires.

Le procès en appel de Khalifa Sall, ouvert en début juin, ne cesse d’être suspendu ou reporté pour troubles d'audience. L'audience reprendra d’ailleurs demain mardi 10 juillet, a annoncé le président de la Cour, Demba Kandji...
Lundi 9 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :