Affaire Jacques Matand / Le SYNPICS hausse le ton : « Nous allons poursuivre la BBC car, il s'agit d'une cabale... »


Ce matin, le secrétaire général du Synpics, Ahmadou Bamba Kassé, a manifesté le soutien de la strucrure face à ce qu'il appelle de l'injustice qui est orchestrée autour du journaliste congolais de la BBC. 
À travers l'interview que Jacques Matand aurait faite avec un essayiste dont "les thèses sont souvent qualifiées de nationalistes", une note aurait été émise par le gouvernement Rwandais qui dévoilerait des manquements face aux règles éditoriales. Le Synpics est catégorique : "c'est tout simplement grave car la BBC est dans l'impossibilité de nous produire la plainte du gouvernement Rwandais, car les autorités de ce pays ont affirmé ne s'être jamais plaint de cette affaire", clarifie le secrétaire général national du Synpics, Ahmadou Bamba Kassé.

Faisant appel aux principes réglementaires qui régissent notre pays, Bamba Kassé ajoutera : "  le timing qui a été noté dans cette affaire après plusieurs interpellations et injonctions qui ont été faites à l'endroit de la BBC et la passivité notée, nous pousse simplement à penser qu'il s'agirait d'une conspiration ou d’une machination ..."

Selon le SG du Synpics, Jacques Matand défend les intérêts des travailleurs et il a été injustement traité dans cette histoire qui présente des proportions d'une cabale", s'indigne Ahmadou Bamba Kassé.

C'est pourquoi, précise le SG du Synpics, en rapport de Me Ciré Clédor Ly, "une plainte sera déposée contre la BBC pour entrave à la libérté du travail, et pour avoir jeté en pature le confrère, notre camarade, Jacques Matand" ...
Lundi 17 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :