Affaire Hiba Thiam : Mandat de dépôt requis contre Dame Amar et certains, le dossier transmis au juge du huitième cabinet.

Le dossier sur la mort de Hiba Thiam, décédée dans la nuit du vendredi au samedi 5 avril dernier, dans un appartement aux Almadies, a été transmis au juge du huitième cabinet d’instruction, après que le parquet ait requis le mandat de dépôt contre le fils de feu Amath Amar certains de ses amis.


Affaire Hiba Thiam : Mandat de dépôt requis contre Dame Amar et certains, le dossier transmis au juge du huitième cabinet.

Le magistrat Mamadou Seck, qui a hérité du dossier, doit rendre sa décision en fin d’après-midi. Dame Amar et deux ou trois de ses présumés complices risquent d’aller en prison.  Ils ont été arrêtés et gardés à vue dans l’affaire Hiba Thiam, décédée dans la nuit du vendredi au samedi 4 avril 2020, dans un appartement à Almadies. Le parquet a requis l'emprisonnement immédiat, mais pas pour tout le monde. 

 

Ils sont sous la menace d’un mandat de dépôt et l’odeur de la prison semble être là, diffuse, dans la cave du tribunal, qui a abrité leur face à face avec le procureur de la République.

 

La question n’est pas de savoir si Dame Amar et Cie iront en prison, ce 9 avril 2020, mais bien de savoir quelles infractions prononcera le juge du huitième cabinet d’instruction, qui va certainement suivre à la lettre les réquisitoires du ministère public. 

 

Car, les délits d’usage de drogue, non-assistance à personne en danger et violation de la loi sur le couvre-feu « sont constitués », aux yeux du parquet. 

 

Le principal prévenu, nous apprend-on, l’a lui-même reconnu, ainsi que certains de ses présumés complices, lors de leur audition, qui a eu lieu à la Brigade de recherches de Dakar, dans une atmosphère très tendue. 

Jeudi 9 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :