Affaire François Mancabou : existence d’une supposée vidéo, les avocats rejettent cette hypothèse et attendent le film complet de sa détention à la sureté urbaine…

S’il existe une preuve matérielle qui peut élucider les conditions de détention qui ont précédé l’hospitalisation et la mort de François Mancabou, qu’il soit versé au dossier. C’est ce qu’a fait savoir Me Diallo, l’un des avocats de la victime de présumées tortures lors de sa garde à vue au niveau de la sûreté urbaine. Suite au décès de François Mancabou, le procureur de la République avait annoncé l’existence d’une vidéo de 13 minutes prouvant que la victime s’était blessée en cognant sa tête contre sa cellule lors de sa garde à vue… Une thèse peu plausible selon l’autre partie.


Comme le dit ladage, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Cest le même scénario qui risque de se produire sur la liste nationale de Benno Bokk Yaakaar. Après le rejet de la liste des suppléants pour non-respect de la parité par le mandataire de la coalition Yewwi Askan Wi, ce sont les autres investis de la liste nationale qui risquent de prendre la place des responsables XXL à limage de Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances, de Mariama Sarr, Fonction Publique, dAbdoulaye Saydou Sow, ministre de lUrbanisme.

La liste est loin d
’être exhaustive car certains responsables considérés comme des XXXL pourraient aussi rendre leurs tabliers dhonorable pour sattendre aux postes de ministre voire de Premier ministre. Ce sont des personnalités qui ont occupé les plus hautes responsabilités dans la sphère de lÉtat et qui sont sans portefeuille depuis un moment : Aly Ngouille Ndiaye, Oumar Youm, Aminata Touré, la tête de liste nationale, Amadou Ba, Abdoulaye Diouf Sarr.

Et enfin la troisième liste qui représente des personnalités de second rang mais qui disposent de directions importantes : Fatou Diané, directrice de Promise, Pape Mademba Bitèye, DG Senelec, Malick Diop, Dg de Asepex.

Cependant, sils démissionnent pour dautres postes, leurs remplaçants seront puisés dans la même liste proportionnelle. Du coup, cest à partir du 26ème investi que les remplacements seront effectués. Donc si toutes ces personnalités démissionnent, il y aura au moins trois femmes et huit hommes.

Du coup si cette hypoth
èse se réalise, seront députés : Maïmouna Sène, Coura Ndiaye et Ndèye Fatou Sougou pour les dames qui prendraient les sièges de Aminata Touré, Mariama Sarr et Fatou Diané. Il y aura huit hommes qui sont : Abdoulaye Diagne, Matar Diop, Souleymane Ndoye, Harouna Galo Dialalo, Djibril War, Alioune Badara Diouf, Bassirou Doro Ly et Bounama Sall. Ils prendraient les sièges que laisseraient vacants : Abdoulaye Seydou Sow, Pape Mademba Bitèye, Aly Ngouille Ndiaye, Abdoulaye Daouda Diallo, Amadou Bâ, Abdoulaye Diouf Sarr, Malick Diop et Oumar Youm.
Vendredi 5 Août 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :