Affaire Cheikh Niass : La deuxième autopsie écarte la mort par violence et confirme l’hyperglycémie consécutive à la Covid-19


Affaire Cheikh Niass : La deuxième autopsie écarte la mort par violence et confirme l’hyperglycémie consécutive à la Covid-19
Une seconde autopsie a été pratiquée sur le corps de Cheikh Niass, comme souhaité par les avocats de la famille, qui avait saisi le parquet. Et les résultats ont été communiqués à qui de droit. 

Selon une source concordante, les conclusions du premier examen pratiqué sur la dépouille de l’émigré, décédé à la suite d’une interpellation policière, ont été quasiment confirmées.

En effet, la deuxième autopsie établit parfaitement l’hyperglycémie consécutive à la Covid-19, a appris Dakaractu.

Aussi, il a été aussi établi que Cheikh Niass n'a pas été violenté par les policiers d’autant qu’aucune blessure corporelle n’a été constatée, selon le compte-rendu  de la seconde autopsie. Les conclusions de la deuxième autopsie parlent ainsi de mort naturelle...
Vendredi 8 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :