Adama Bictogo au Sénégal : Quand l’amasseur de nos milliards débarque en invité d’honneur à l’assemblée nationale !


L’homme d’affaires et politique ivoirien, Adama Bictogo, sera l’invité d’honneur de l’assemblée nationale du Sénégal à l’occasion de la clôture de la session qui se tiendra ce jeudi 30 juillet 2022. Après l’épisode de l'affaire des visas biométriques qui le liait à l’État du Sénégal qui avait scellé avec son entreprise une concession de six ans, Adama Bictogo voit son contrat de 2013 être résilié à l’amiable.

En réalité, les visas biométriques n’étaient applicables qu’aux ressortissants des pays qui soumettent les sénégalais à la formalité du visa payant. Ainsi, l’État du Sénégal décidera de faire machine arrière pour rompre le contrat prétextant un secteur touristique en danger face à une crise aiguë. Toutefois, l’homme d’affaires affirme avoir préfinancé un montant via la banque atlantique sans donner son exactitude. 

À la suite de quoi, le gouvernement du Sénégal s’est débrouillé pour l’indemniser à hauteur de 12 milliards de francs Cfa. Une décision qui va créer un tollé dans le pays, amenant certains à s’indigner du montant qui lui avait été destiné.
 
Un autre marché que l’homme d’affaires Ivoirien a perdu : l’université Amadou Makhtar Mbow. À travers le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le Sénégal a mis un terme au contrat avec Marylis BTP pour des raisons liées au non-respect des délais avec des reports de démarrage  à n'en plus finir malgré une avance de  démarrage des travaux à lui octroyée.  

Mais en dépit de tout ce qui précède, notre cher « collaborateur » sera l’invité d’honneur du Sénégal et particulièrement de la deuxième institution du pays qu’est l’assemblée nationale.
 
Dans un post sur sa page Facebook, le parlementaire Mamadou Lamine Diallo s’étonne de cette invitation en regrettant même qu’il ne puisse en savoir plus sur ces questions qui devraient être élucidée pour le triomphe de la bonne gouvernance au Sénégal : notamment cette affaire liée à l’indemnisation à hauteur de 12 milliards de francs CFA concernant les visas biométriques et les travaux de l’Université Amadou Makhtar Mbow où l’ancien ministre Ivoirien a déjà amassé une somme importante avec la rupture du contrat par l’État du Sénégal.
Jeudi 30 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :