Acte contre nature et proxénétisme : Un homosexuel risque 2 ans de prison ferme.

Mouhamadou Bamba Dione a été conduit, ce jeudi 29 juillet 2021, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits d'acte contre nature, proxénétisme et diffusion d'images contraires aux bonnes moeurs.


Acte contre nature et proxénétisme : Un homosexuel risque 2 ans de prison ferme.
Les débats d'audience indiquent clairement que le mis en cause a été arrêté suite à ses échanges téléphoniques avec une certaine Khadija. L'enquête préliminaire avait fini de révéler que le prévenu attendait que sa femme sorte de la maison pour inviter des hommes pour entretenir des relations intimes avec lui. Pis, il avait aussi une chambre meublée à la cité Djily Mbaye.

D'ailleurs, le procureur l'a interpellé par rapport à cette chambre et a soutenu que :  "tu avais déclaré que c'était une chambre de passe et que tu la louais à des femmes et à des hommes". Le prévenu reconnaît être le propriétaire de la chambre, mais il a soutenu qu'il ne s'agit pas d'une chambre de passe comme l'a indiqué le maître des poursuites. Lors de la perquisition de ladite chambre, les policiers enquêteurs ont retrouvé trois pièces d'identité appartenant à des femmes. Interrogé sur ces faits, il avait déclaré que ce sont des filles qui s'adonnaient à la prostitution qui les avait oubliées dans la chambre. "Je leur avais loué la chambre, mais ce n'était pas pour qu'elles en fassent une chambre de passe", s'est-il dédouané. 

Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a souligné que les faits sont matériellement établis. La preuve ? L'exploitation de son téléphone portable iPhone a montré des échanges entre le sieur Mouhamadou Bamba Dione et les nommés Adama Ba et Khalifa Signaté. Selon toujours le parquetier, il s'avérait qu'il entretenait des relations amoureuses avec Adama Ba. Et s'agissant des cartes d'identité découvertes dans la chambre, il reconnaît que les propriétaires de ces cartes faisaient des activités de prostitution dans la dite chambre. Concernant la diffusion d'images contraires aux bonnes mœurs, le maître des poursuites demande de requalifier les faits en une simple détention. "Les faits sont graves et le prévenu a assumé son homosexualité devant les enquêteurs. Et c'est au regard de la gravité des faits qui lui sont reprochés que je requiers 2 ans d'emprisonnement ferme."

De son côté, l'avocat de la défense avance qu'il ne saurait pas nier l'évidence. Cependant, concernant le délit d'acte contre nature, il dit clairement qu'il n'a jamais eu de relation avec Khalifa. "On ne l'a pas pris la main dans le sac. Et je demande de le relaxer sur ce délit au bénéfice du doute. Pour le proxénétisme, il est clair et indéniable qu'il favorisait des prostituées et les enquêteurs ont trouvé dans son iPhone des annonces publicitaires. Sur ce, je demande une application bienveillante de la loi", a dit la robe noire. 

Finalement, l'affaire a été mise en délibéré et le jugement sera rendu le 05 août prochain.
Jeudi 29 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :