Accusé d’être le commanditaire du sabotage du meeting du PS à Niakhar : Me Bassirou Ngom parle d’une « cabale grossière et maladroite »


Accusé d’être le commanditaire du sabotage du meeting du PS à Niakhar : Me Bassirou Ngom parle d’une « cabale grossière et maladroite »
Le responsable APR à Niakhar Me Bassirou Ngom a été accusé par un quotidien d'être le commanditaire des jets de pierre lors du meeting de Ousmane Tanor Dieng à Niakhar. Il a botté en touche et précise.
« C’est vrai que j'ai été interpellé hier tard dans la nuit par la correspondante de l'AS à Fatick me disant que sa source lui aurait indiqué que je suis le commanditaire de la tentative de sabotage du meeting du parti socialiste. Je tiens à préciser que le Ministre Mamadou Faye s'est déplacé jusque chez moi pour me parler du meeting et me demander en tant que grand frère d'apporter ma contribution ce qui m'a fait plaisir parce que c'est un acte de grandeur. J’ai accepté la main tendue comme tous les autres responsables et j'ai mobilisé pour la réussite de la manifestation car tous ceux qui me connaissent savent que je suis prêt à tout pour la réussite de tout ce qui peut contribuer à l'élection du Président de la République. Étant dans le meeting avec mes militants, je me demande comment je peux commanditer un jet de pierres contre ma propre personne et d'autres qui me sont aussi chers. Pour une cabale, je pense que celle ci est trop grossière et maladroite et n'honore en rien ses commanditaires »  a-t-il dit.
« Je ne suis pas du genre à me cacher derrière des jeunes pour régler des comptes. Je suis plus courageux que ça et je ne suis pas à ce niveau vu l'estime dont je bénéficie de la part de beaucoup de nos compatriotes. Je rassure tous mes amis et proches qui n'en reviennent pas qu'on me cite dans une affaire qui ne me ressemble pas, que je suis incapable de faire  et leur dit que la lutte continue pour le triomphe du candidat Macky Sall au soir du 24 Février 2019 ».
 
Sur la suite à donner à ces accusations contre lui, Me Ngom de noter que l'heure n'est pas au règlement de comptes. « Ils se sont trompé de cible. Dieu fait tellement bien les choses que l'auteur a appelé des personnalités pour leur dire que c'est lui qui a saboté le meeting. Pour ma part je ne serai jamais un revanchard car c'est une attitude qui me rabaisserait au niveau de ceux qui sont obligés de salir les autres ».
 
Lundi 28 Janvier 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :