Accusé d’avoir sacrifié son fils décédé : Thierno Bocoum va déposer une autre plainte contre ses détracteurs.


Les accusations contre l’ancien responsable du parti de Rewmi sont loin de connaître leur épilogue. En effet, après la plainte qu’il avait déposée contre Fatoumata Ndiaye ‘’Fouta Tampi’’ qui l’avait accusé d’avoir reçu une somme de 200 millions de francs Cfa de la part des responsables apéristes, vient s’ajouter une autre plainte contre ses détracteurs qui l’accusent d’avoir sacrifié son propre fils. Et se dit prêt à partir au front.

 

Dans un audio diffusé sur les réseaux sociaux, le coordonnateur du mouvement Agir Thierno Bocoum est accusé de fétichisme pour avoir «sacrifié» son fils décédé lors de sa mandature dans un tragique accident à Thiès. Face à ces accusations, l’ancien homme de main d’Idy a annoncé une plainte, le mardi 05 octobre 2021, sur sa page Facebook, contre l’auteur des déclarations.

 

« La personne qui nous cause du tort et nous demande pardon, nous lui pardonnons. Personnellement, je pardonne, mais s’il y a des préjudices sur des accusations fallacieuses, nous demandons à ce qu’on apporte des preuves. Nous allons saisir la justice contre les accusations non fondées portées à notre encontre. Fatoumata Ndiaye n’a répété que des propos. Cette personne qui a porté des accusations à notre encontre, nous la connaissons et nous allons porter plainte contre elle, ici au Sénégal et à l’étranger où il se trouve. Nous sommes prêts à mener le combat. Nous ne faisons pas de la politique comme des enfants de chœur. S’il va jusqu’à porter des accusations sur mon défunt enfant, il ne s’adresse pas uniquement à moi. Il a qualifié cette tragédie d’homicide basé sur des fétiches pour acquérir plus de pouvoirs. À travers ses propos et accusations, on a décidé de porter plainte contre lui ici au Sénégal et à l’étranger où il se trouve. On ira jusqu’au bout de l’affaire », lit-on sur sa page Facebook.
Mercredi 6 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :