Accusations de l'ambassadeur malien contre l'armée française au Mali : La France répond.


Les propos tenus par l'ambassadeur du Mali au sénat français mercredi 26 février n'ont pas eu l’heure de plaire au ministère des Armées de France.
Le cabinet du ministre Florence Parly a qualifié de « fausse, inacceptable et indécente » l'image que Toumani Djimé Diallo veut donner de l'armée française.

Devant la Commission Défense du Sénat, le diplomate malien qui était auditionné dans le cadre du suivi des conclusions du sommet de Pau, a dénoncé les « débordements » de la Légion étrangère de l'armée française dans les chauds quartiers de Bamako.
L'ambassadeur du Mali prétend que ces derniers ternissent l'image de la France auprès de la population locale.

Le ministère des Armées dit attendre de l'ambassadeur du Mali qu'il mette tout en action pour la mise en œuvre des décisions du sommet de Pau et non de véhiculer de « fausses accusations ».

Un peu plus tôt, l’État major de l'armée française avait réagi. C’était pour préciser que les soldats de la Légion étrangère déployés dans le cadre de l'opération Barkhane n'ont pas vocation à aller à Bamako.
Jeudi 27 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :