Accusations de Robert Sagna : La réponse très salée de Aimé Assine

Les accusations de Robert Sagna contre Aimé Assine qu'il accuse d'être responsable du faible taux de parrainage pour le candidat Macky Sall dans le département de Oussouye arrêté à 43%, ne sont pas restées vaines. Le député, interpellé, a donné sa version des faits, rejetant le tort aux nouveaux adhérents de la coalition.
Morceaux choisis!


Accusations de Robert Sagna : La réponse très salée de Aimé Assine
«J’ai déjà dit à Robert, que je suis inquiet des propos erronés qu'il a tenus. Je répète qu'il a dit des contre-vérités. Pour trois raisons :

Ce n’est même pas le cadre adéquat pour parler de parrainage. On ne l’a pas nommé en tant que secrétaire général du Rsd/Tds pour qu’il aille à la CA de son parti en l’absence de tous les autres partis pour se permettre de faire une évaluation qui concerne tout le monde et de porter des jugements sur des individus. C’est inadmissible et c’est intentionnel.
-          
La deuxième chose qu’on devrait lui rappeler, c’est que Mimi a été nommée coordinatrice nationale pour le parrainage. Elle est descendue dans toutes les régions pour rencontrer les responsables, discuter avec eux, faire le point avec eux. Mais Robert, il n’a que trois départements qu’il n’a jamais visités, il ne s’est jamais déplacé ne serait ce que pour rencontrer les responsables et savoir ce qui se passe. Et ce n’est pas à une réunion de son parti, son micro-parti, dans lequel on lui a reproché tous les errements en terme de gestion. Parce qu’on lui a reproché son manque d’activité, on lui a reproché de n’avoir pas préparé la relève, on lui a reproché tous les maux qu’un parti pourrait avoir. C’est ça qui l’aurait affolé et il s’est permis de parler d’autres choses, pour chercher à se justifier.
-          La troisième chose, comment peut-il considérer que je suis le coordinateur et qu’il reçoive par ricochet d’autres fiches qui viennent de je ne sais où ? Donc ce qui veut dire que lui, il entretient cette division dont-il parle. Parce que ce sont ces mêmes types qui ont dit au président que nous sommes derrière Aimé Assine. Qui nous a fait comprendre que Édouard a apporté 10% et il s’est plaint d'Édouard avec tout le bruit qu’il fait, il n’a emmené que 10%. Ils les ont mis où ? Je ne sais pas. Ils ont débarqué chez lui à 23 heures. Il s’est même indigné par rapport à l’heure. Édouard était avec Kana Diallo, conseiller à la mairie d’Oussouye.

Il y a des fiches qui trainent et on atteindrait plus de 80% si ces fiches avaient été rendues. Les fiches du maire de Diembéring, Tombong Guèye, on ne les a jamais vues. Il m’a dit qu’il les a remis à Ben Bora. Matar Tendeng est allé donner des fiches au ministre Aminata Angélique Manga qui sont des fiches d’Oussouye, des fiches qu’elle est allée déposer. Robert devrait pouvoir leur dire que ce n’est pas comme çà. Il a fallu que Mamadou Badji fasse rétention de ces fiches. Je sais qu’il y a des fiches dont Ziguinchor se targue, et qui sont des fiches qui proviennent d’Oussouye avec d’autres responsables de Ziguinchor qui font leur prostitution politique parce que eux ils ont de l’argent. Quand on convoque Tombong Guèye, Seyni Diatta, Édouard Lambal, Kana Diallo… pour faire des choses, il ne le font pas. 80% des 43% que Benno a c’est dans la commune de Oukout. Diembéring sur un objectif de 4000 n’a obtenu que mille et poussière. Donc où sont passées les fiches de la commune de Diembéring ? Dans la commune de Santhiaba Manjack, Dioukoumel me dit que les fiches de certaines îles arriveront incessamment, et jusqu’à présent rien, peut-être après les élections. Les 500 parrains dans la commune c’est avec les adjoints du maire qui n’a eu que 10%. Benno n’a que lui, Buntu Bi dans le Oussouye et la commune de Mlomp, les collecteurs n’ont pas atteint l’objectif.

Conscient de mon rôle de coordinateur, j’ai convoqué tous les partis et mouvements de la coalition pour décliner les objectifs assignés aux communes et aux départements. Au vu de mes fonctions à l’assemblée, j’étais obligé de me replier sur Dakar pour les besoins de la session budgétaire. Je vous avoue que le travail de parrainage a été bien mené avec mon représentant André Pascal Ehemba sauf que les remontées des fiches ont connu des retards importants. Au-delà de ce retard, il est important de préciser que beaucoup de fiches n’ont pas été ramassées à cause des négligences des responsables qui sont à la base. Puisque Robert Sagna s’est permis de recevoir des fiches de soi-disant responsables qui n’ont pas voulu passer par notre coordination, nous pensons qu’il lui revient de les reverser au compte de notre département, Oussouye. S’il y a désordre, c’est parce qu’il n’a pas joué correctement son rôle de coordinateur régional de la coalition BBY. Sa mission était de coordonner BBY et il n’est jamais venu à Oussouye. ».
Lundi 24 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :