Accord Russo-Turc : Donald Trump s’en attribue le mérite.


C’est à Sotchi, en Russie,  que le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sont effectivement parvenus à un accord à travers lequel, Ankara s’engage résolument à  cesser cette offensive militaire dans le Nord de la Syrie. Parallèlement, Moscou, sous un délai de 150 heures aussi, promet le retrait des forces Kurdes de la frontière à compter d’hier, Mercredi à Midi.

Dans cette logique, le président des Etats Unis Donald Trump, depuis la maison blanche s’est fortement félicité de la tournure de cet accord dans la mesure où, soutient-il, « il a été possible grâce aux décisions prises par l’administration américaine ». Il est même allé plus loin en estimant que « C’est aux États-Unis de s’attribuer le mérite de ces innombrables vies sauvées ».

Par ailleurs, il a eu à répondre aux allégations sur cette possible victoire de la Russie qui pourrait se manifester avec le  retrait des forces américaines : « le rôle de l’armée américaine est loin d’être celui de jouer à la police dans le monde. »

Une invite à l’investissement et à la prise de responsabilité de certains pays de la région à aider la Syrie et la Turquie à la sécurisation de leurs frontières, a été aussi lancée par le président des Etats Unis, apprend-on sur Rfi.
Jeudi 24 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :