Accident tragique de l'équipe de Léral : Qui étaient ces 3 agents arrachés à notre affection?


C'est une journée noire que la presse sénégalaise a vécu hier avec l'accident qui a emporté 3 confrères du site d'informations générales, Leral.net. Trois jeunes morts à la fleur de l'âge ont laissé derrière eux un vide qui sera difficile à combler. Les familles, collègues, confrères sont tous dévastés par cet accident tragique. N'empêche, certains de leurs collaborateurs au niveau du groupe ont tenu à rappeler quelques qualités et particularités des disparus, désormais dans un autre monde.

Abou Mamadou Sy, le journaliste, était un jeune étudiant en master. Il gérait généralement le desk sport, mais s'occupait également d'autres tâches journalistiques. D'ailleurs, il couvrait parfois des activités d'une autre nature comme cette tournée avec le président Macky Sall. "C'était un gars formidable. Qui se portait volontaire à toutes les tâches et qui était dynamique. C'était un polyvalent!", renseigne le coordonnateur de la rédaction de Leral Tv, Mamadou Cissé.
En réalité, Abou Mamadou Sy était quelqu'un de jovial et plein de vie... "Il était vraiment constant dans le travail et le faisait avec beaucoup de rigueur sans se fâcher ni se plaindre", renchérit notre interlocuteur.  "C'était son homme de confiance", a rappelé le coordonnateur en terminant avec cette anecdote : "Le jour de l'accident, il a écrit son chapeau à 9h et envoyé son élément. Il me disait toujours que sa mission sera accomplie le jour où il va couvrir une guerre, tellement il aimait le métier".

Mamadou Yoro Diallo, le cadreur, était tout simplement un génie. C'était un cadreur, monteur infographiste. Il ne cachait pas sa ce qu'il pensait.  C'était un homme véridique. Dans le travail qu'il fournissait, les gens se réjouissaient toujours. Il ne se reposait pratiquement pas. "Les gens m'appellent de partout pour m'exprimer leur satisfaction après son passage. C'était un jeune pétri de talent."

Ousmane Ndiaye, était un chauffeur d'une exquise discrétion. Il était l'un des chauffeurs qui avait la confiance de toute la rédaction. "Lui, c'était mon chauffeur. Souvent c'est lui qui me prenait chez moi et me ramenait à la maison. Il a toujours montré sa disponibilité pour la boite. C'est vraiment une perte immense pour toute la presse sénégalaise". 
Mardi 1 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :