Abus de confiance : pour une acquisition de 05 véhicules à l'étranger, F. Guèye se fait gruger un montant de 12 millions.

C. A. Lo Mbaye, transporteur de son état, a comparu ce lundi 02 janvier 2023 à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits d'abus de confiance portant sur un montant de 12 millions de francs Cfa. Pour ces motifs, il est condamné à une peine d’emprisonnement de 6 mois assorti de sursis.


Dans le but d'acquérir des véhicules, le sieur Fallou Guèye a remis la somme de 12 millions de francs Cfa à Cheikh Absa Lo Mbaye pour l'achat de cinq véhicules. Le prévenu n'a pas tenu ses promesses. À chaque sommation, il verse dans le dilatoire. Las de la situation, le plaignant a porté plainte pour abus de confiance. Arrêté puis placé sous mandat de dépôt, A. Mbaye a été jugé ce lundi 02 janvier devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar.

À la barre, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés, mais il avoue avoir perdu tout l'argent en jouant au Casino. "C'était en 2018. Le plaignant Fallou Guèye m'avait remis un montant de 12 millions pour lui acheter cinq voitures en Espagne. Par la suite, une partie de l'argent a été remise pour des avances sur ces véhicules et entre temps, j'ai été confronté à des difficultés financières. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas pu respecter mes engagements", se défend-il.

Lors de son interrogatoire, le juge lui pose la question de savoir où sont les factures des versements ? " Je n'avais pas effectué des factures. Je reconnais avoir commis cette imprudence", répond-il.

À son tour, le plaignant Fallou Guèye a déclaré avoir remis la somme de 12 millions de nos francs au prévenu pour l'achat des voitures. "Je suis resté des mois sans recevoir les véhicules à part des promesses à n'en plus finir. Il ne prenait plus son téléphone quand je l'appelais. Par la suite, je me suis rendu en France, mais on s'est vu en Espagne. Une fois, là-bas, il m'a expliqué sa situation. Il m'a fait attendre pendant 20 jours avant de me remettre un montant de 1500 euros. Il m'a donné une avance de près de 3 millions", narre-t-il.

Prenant la parole, le représentant du ministère public a souligné qu'il est constant que la partie civile avait loué les services du prévenu pour que ce dernier lui achète des véhicules. Cette convention résulte d'un contrat de mandat. Ce qui a permis d'établir une relation de confiance d'où l'abus de confiance. Suffisant pour le parquet de requérir 6 mois de prison ferme contre le mis en cause.

Quant à la défense assurée par Me Khadim Kébé, il demande la clémence du tribunal afin de permettre au prévenu de retrouver sa dignité en payant sa dette.

Au final, le juge après en avoir délibéré conformément à la loi a déclaré le prévenu coupable et l'a condamné à 6 mois assortis de sursis.
Lundi 2 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :