Abus de confiance : le jeune charlatan hypnotisait ses victimes pour leur soutirer de l’argent et des téléphones haut de gamme.


Abus de confiance : le jeune charlatan hypnotisait ses victimes pour leur soutirer de l’argent et des téléphones haut de gamme.
C’est une affaire de charlatanisme qui s’est invitée, ce matin, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Des faits aux relents d’abus de confiance et d’escroquerie jugés et vidés en défaveur du prévenu qui a été condamné à un mois ferme de prison.

En effet, le jeune koldois répondant aux filiales de O. Diallo, s’est mis dans la peau d’un marabout aux fins de duper des citoyens en quête de prières pour fructifier leurs activités.

Il ressort du procès verbal d’enquête que le prévenu a usé de moyens mystiques pour hypnotiser ses clients avant de leur prendre des sommes d’argent et des téléphones de luxe. Le mis en cause est accusé d’avoir subtilisé 5 téléphones haut de gamme en plus de différentes sommes d’argent compris entre 150.000Fcfa et 350.000Fcfa. Attrait à la barre, O. Diallo a reconnu les faits, jouant dans le clair-obscur.
« Je fais des prières pour aider les gens qui le veulent à gagner plus », a-t-il murmuré.

« Tu sais quoi, nous allons renvoyer l’affaire, ultérieurement, tu ne vas pas venir jusqu’ici pour qu’on clarifie cette affaire et que tu veuilles parler ainsi. Soit tu parles pour qu’on puisse tous t’entendre ou on renvoie le procès, à toi de voir », lui a lancé le juge. 
Le prévenu a immédiatement pris au sérieux la posture du magistrat et a commencé à s’expliquer. « J’ai dit que je fais des prières aux personnes qui cherchent une ouverture financière dans leurs activités », a-t-il confié à haute voix.

Interpellé par le juge sur sa démarche qui a permis de subtiliser des biens à ses victimes, il précise.
« Je n’ai rien fait, je leur ai simplement demandé et elles m’ont donné », a-t-il poursuivi.

« Les as-tu hypnotisé ou pas ? c’est trop facile de demander des téléphones et des sommes d’argent à des gens sans qu’ils s’opposent.  Pourquoi tu n’as pas prié pour toi-même si tes prières peuvent réellement aider les gens ?», lui a lancé le président du tribunal.
« Je ne leur ai rien fait. J’ai pratiqué des prières et je leur ai demandé de me payer ce qu’ils ont fait », s’est dédouané O. Diallo.

Dans son réquisitoire, le procureur a demandé l’application de la loi pénale.

O. Diallo a été déclaré coupable des faits qui lui sont reprochés et condamné par le tribunal à 1 mois d’emprisonnement ferme...
Jeudi 11 Août 2022




Dans la même rubrique :