Abus de confiance : Le jet-setteur Modou Amar risque 6 mois ferme.


Le jet-setteur, Modou Amar risque de passer la fête de la Tabaski derrière les barreaux, si le tribunal suit le maître des poursuites qui a requis 6 mois d’emprisonnement ferme contre lui. Ayant comparu ce mardi 1er juin devant la barre des flagrants délits de Dakar pour abus de confiance portant sur une somme de 70 millions de francs, il a nié les faits devant la barre. Selon lui, il a vendu un véhicule à 6 millions à Wally Seck de la part Serigne Modou Khabane Guèye. « Ce dernier m’a remis un chèque de 05 millions que j’ai tout de suite remis à mon employeur. Je lui ai remis l’intégralité de la somme.

En outre, il avoue avoir vendu une autre voiture de son patron à son absence. « J’ai vendu la voiture de marque Ekinoz pour payer ses dettes. Et, pour les 255 tonnes de riz, il m’avait mandaté de vendre la marchandise à Alioune Penda. Ce dernier a fait un chèque de 15 millions non approvisionné. Jusqu’à présent, il n’a pas payé", narre le prévenu.

Le juge de lui rappeler qu'Alioune Penda Diouf a déclaré lui avoir remis tout l’argent. Les bons de livraison ont été versées dans le dossier. Le jet-setteur nie que cela soit sa signature.
 
Pour Serigne Modou Khabane Guèye, Modou Amar était son bras droit et son chauffeur. « Il était chargé de payer la location de l'entrepôt. Je lui avais remis 3 mois de loyer. Il avait pris mon chéquier à mon insu avant d'en falsifier pour le déposer au Cices", explique-t-il.

Quant à Alioune Penda Diouf, témoin dans cette affaire, il avoue avoir tout payé. « J'ai les bons estimés à 63,7 millions FCfa. Je lui ai remis 6 chèques". La partie civile réclame la somme de 80 millions de francs pour le préjudice subi. Le maître des poursuites a requis 6 mois ferme. La défense a plaidé la relaxe pure et simple de Mamadou Mamoune Amar. L’affaire a été mise en délibéré au 8 juin.
Mercredi 2 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :