Abstention lors du vote de la résolution relative à la suspension de la Russie du Conseil des Droits de l’Homme : les raisons de la position du Sénégal.


Le Sénégal s’est abstenu, le 7 Avril 2022, lors du vote qui s’est déroulé à l’Assemblée générale des Nations Unies et relatif au projet de résolution appelant à la suspension de la Fédération de Russie du Conseil des Droits de l’Homme. 

Dans un communiqué, le ministère des affaires étrangères indique que le Sénégal a expliqué sa position auprès de ses pairs. En effet, selon les services de Aïssata Tall Sall, expliquant son vote, le Sénégal a tout d’abord exprimé sa vive préoccupation sur le lourd bilan humain et humanitaire de la guerre ainsi que les allégations de graves violations des droits de l’homme en Ukraine.

Il a ensuite prôné la paix, tous les pays étant des victimes collatérales de cette crise de portée mondiale, en raison des graves conséquences économiques et sociales qu’elle a déjà engendrées. Le Sénégal a enfin réaffirmé son attachement à la désescalade, à l’arrêt immédiat des hostilités et à la poursuite des négociations en vue de parvenir à une solution pacifique et durable de la crise.

Ce fut d’ailleurs le sens du communiqué publié le 24 février 2022 par le Président Macky Sall, en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, de concert avec le Président de la Commission de l’UA, et appelant « au respect impératif du droit international, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Ukraine ».

Ce fut aussi le sens du soutien du Sénégal à la résolution ES-11/2 de la session spéciale de l’Assemblée générale du 24 mars 2022 sur les conséquences humanitaires de la guerre en Ukraine.

Le Sénégal a surtout rappelé son vote du 4 Mars 2022 au Conseil des Droits de l’Homme à Genève et portant, notamment, la mise en place d’une commission d’enquête internationale sur les allégations de violations des droits de l’homme en Ukraine.

Le Sénégal estime que la publication des conclusions de cette Commission est un préalable nécessaire et donnera une vue complète de la nature et de l’ampleur des violations alléguées. Il serait donc opportun et cohérent d’attendre lesdites conclusions avant de décider des mesures de sanctions à prendre.

C'est en tenant compte de toutes ces considérations et pour rester fidèle à sa position sur la résolution adoptée au Conseil des Droits de l’Homme sur l’Ukraine du 4 Mars 2022 que le Sénégal a décidé de s’abstenir.
Jeudi 7 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :