Abdoulaye Diouf met dans la corbeille les 12 ans de gestion de la ville de Dakar : « Dakar Bù Bess va mettre un terme à cette dynamique qui n’a comme programme, que de combattre le pouvoir central »


Confiant, tenace, déterminé et optimiste : voici les termes qui peuvent démontrer l’état d’esprit du candidat à la ville de Dakar, Abdoulaye Diouf Sarr. Une candidature portée par la coalition Benno Bokk Yakaar avec l'onction du chef de coalition, le président Macky Sall. Depuis hier, la campagne a débuté sur toute l’étendue du territoire. 
À Dakar, c’est déjà une bataille acharnée qui est  lancée dans un climat de confiance totale notée chez les responsables politiques après le début de campagne lancée hier.

Aujourd’hui, avant de prendre le départ pour la deuxième journée de caravane, le candidat à la ville de Dakar, Abdoulaye Diouf Sarr, s’adressant aux élèves et étudiants républicains qui tenaient un point de presse au quartier général de l’Apr, a pointé du doigt la gestion chaotique de la mairie de Dakar, déjà de 2009 à 2014 et de 2014 bien entendu, à nos jours.

Partant de ce constat, Abdoulaye Diouf Sarr considère qu’une gouvernance territoriale ne doit pas avoir comme programme, de combattre un pouvoir central. Il est regrettable de constater que depuis 12 ans, la gestion de la mairie de Dakar n’est concentrée que sur cet aspect qui ne prend pas en charge les préoccupations des populations », a servi le choix pour Dakar, de la coalition Benno Bokk Yakaar qui présente un programme centré sur ce qu’il appelle Dakar Bù Bess qui se manifeste par une prise en charge de l’innovation.

Cette innovation, d’après le ministre Abdoulaye Diouf Sarr sera centrée sur une vision structurée autour de plusieurs lignes avec des perspectives visant à rendre service aux populations. Le programme Dakar Bù Bess prend ainsi en charge, hors des polémiques et divergences, les soucis des Dakarois car, selon le candidat de Benno, c’est réellement de cela dont il s’agit. 

Ainsi, le dysfonctionnement qui est noté au niveau du pilotage et de la gestion intégrée de la ville de Dakar doit impérativement être corrigé. D’où l’importance, de porter ce programme Dakar Bù Bess, axé sur la gouvernance d’abord qui innove au lieu de rester dans des schémas classiques. «  Nous avons pensé qu’à Dakar, il faut lancer la conférence territoriale de Dakar, une fois par année les acteurs municipaux peuvent dégager des priorités », a fait remarquer le candidat Abdoulaye Diouf Sarr. Aussi, dans son programme, Abdoulaye Diouf Sarr rappelle qu’il va mettre en place le « Programme Xeyu Ndaw Yi à Dakar ». 

Dans le volet de la sécurité, de l’éclairage public, de l’entreprenariat de l’aménagement etc, Abdoulaye Diouf Sarr estime que son programme n’est point égalé par les programmes des autres candidats pour la ville de Dakar. « Le programme Dakar Bù Bess est unique. Tous ces candidats que vous voyez ne peuvent vous sortir un tel programme. Ils n’en ont pas », dira le candidat de Benno, confiant de voir son programme être validé définitivement par les Dakarois à l’issue des élections du 23 janvier 2022...
Dimanche 9 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :