Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé : « Entre novembre et décembre, on est passé de 6 à 77 décès, le nombre de décès a été multiplié par 6 »


Le président Macky Sall a décidé de décréter l'état d'urgence assorti de couvre-feu, parce que la séquence haussière des cas positifs et des décès, démarrée il y a quelques semaines désormais, s'est poursuivie encore durant tout le mois de décembre. C’est du moins l’avis du ministre de la Santé et de l’Action sociale, invité à l’édition du soir sur la RTS.

« En novembre, il y a eu un total de 477 cas. En décembre, nous avons eu plus de 3.200. C'est la même situation qu'au mois d'août passé », a fait savoir  Abdoulaye Diouf Sarr. Les données hospitalières font état, selon lui, de 71 décès supplémentaires entre novembre et décembre.

« Entre novembre et décembre, on est passé de 6 à 77 décès, ce qui veut dire que le nombre de décès a  été multiplié par 6 », regrette Diouf Sarr, qui renseigne que les régions Dakar et Thiès totalisent 90% des cas positifs.
Mercredi 6 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :