ARTP / MISSION DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE SERVICE DE LA SN « LA POSTE » : M. ABDOU KARIM SALL « POSTE » SES ÉQUIPES SUR LE TERRAIN


ARTP / MISSION DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE SERVICE DE LA SN « LA POSTE » : M. ABDOU KARIM SALL « POSTE » SES ÉQUIPES SUR LE TERRAIN
L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), en collaboration avec la Sn « La Poste », a entamé une tournée dans toutes les Recettes Principales des régions du Sénégal et un échantillon de bureaux annexes.
 
Il s’agit notamment pour l’ARTP de s’enquérir du niveau de la qualité de service des prestations de l’opérateur désigné par l’Etat du Sénégal pour la fourniture du service postal universel.
 
L’Autorité de régulation dirigée par M. Abdou Karim SALL a lancé cette tournée, ce lundi 04 décembre 2017, à partir du bureau des Recettes Principales de Dakar.
 
Ces visites vont permettre à l’Autorité de régulation d’apprécier le niveau global de la qualité des services offerts ; d’avoir un aperçu des infrastructures du réseau postal et de mesurer le niveau de l’accès des populations, toutes catégories confondues, aux services de la Sn « La Poste ». 
 
Le cas échéant, l’ARTP va faire des recommandations à l’opérateur désigné afin de lui permettre éventuellement de corriger les dysfonctionnements détectés dans la qualité du service universel postal et la performance du réseau de la Sn « La Poste ».
 
De nos jours, le numérique constitue  un atout pour repositionner la Sn « La Poste » comme un moteur de croissance et de développement socio-économique du pays.
 
D’ailleurs, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes, lors de la dernière session du Conseil d’Exploitation Postal et du Conseil d’Administration de l’Union Postale Universelle (UPU) qui s’est tenue à Berne (Suisse), durant le mois d’octobre 2017, a manifesté au Directeur du Bureau international, l’intérêt du Sénégal pour la mise en œuvre, à travers le réseau de la Sn « La Poste », de trois projets phares que sont :
 
-ECOM@AFRICA qui consiste à positionner le réseau postal comme l’un des principaux facilitateurs du commerce électronique. Ce projet vise la mise en place d’un environnement intégré, inclusif et innovant en matière de commerce électronique par les opérateurs désignés grâce à une plate-forme en ligne dédiée mettant à profit le réseau postal et les produits postaux pour la logistique, la distribution, les retours et les paiements transfrontaliers.
 
-EASY EXPORT qui est destiné à aider les gouvernements à mettre sur pied un système visant à faciliter les exportations pour les micros entreprises et les PME locales en utilisant le réseau de la Sn « La Poste » qui couvre toute l’étendue du territoire national. Bien entendu, concernant ce projet-ci, la Sn « La Poste » ne pourra pas agir seule car les procédures d’exportation font intervenir un certain nombre d’administrations publiques à l’instar des Douanes, de l’Agence de Promotion des Exportations, de l’Agence de Développement des Petites et Moyennes Entreprises, de la Direction du Commerce Extérieur, etc. 
 
-GMS (Global Monitoring System) qui est un dispositif d’évaluation précise de la qualité du service grâce à l’utilisation de la technologie d’identification par radiofréquence (RFID). Cela permet de mesurer les délais de traitement des envois jusqu’à la distribution.
 
En tous les cas, une distribution dans les délais satisfait les clients ; et un client satisfait est un client qui revient toujours.
 
Tout cela pour dire que l’amélioration de la performance du réseau postal  va contribuer, à coup sûr, à la redynamisation du secteur postal de notre pays en le plaçant notamment sur les rampes de la stratégie d’Istanbul (Turquie) à savoir : l’inclusion, l’innovation et l’intégration.
 
Mardi 5 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :