APR - BAMBEY / Une grande partie de la jeunesse accuse « le président Sall d'avoir tué leur espoir » et de laisser sombrer le parti dans le département.


Une grande partie de la jeunesse l'Apr de Bambey a, finalement, sorti la grosse artillerie contre le Président de la République qui semble, à leurs yeux, ne point se soucier de son devenir politique.  

Visiblement déboussolés, ces jeunes Républicains ont choisi de faire une déclaration de presse pour dénoncer leur mise à l'écart par le patron du parti. "Nous constatons que son Excellence, le Président Macky Sall, après tout le travail fait par l'Apr de Bambey pour son élection en 2012, les élections législatives et municipales et sa réélection en 2019, n'a jamais réellement pris en compte la situation du parti dans le département  de Bambey", dira Mamadou Ly au nom de ses camarades.  

Le porte-parole du jour de poursuivre : "En effet, depuis 2014, Bambey ne figure plus dans l'appareil gouvernemental et le Président n'a montré aucune considération à l'égard des responsables du parti malgré tout le travail abattu. Le président a tué l'espoir de toute la jeunesse du département, des militants apéristes en particulier qui ont tout sacrifié pour battre le fort parti au pouvoir d'alors et ses responsables très puissants politiquement et financièrement".

Fort de ce qui précède, les jeunes demanderont au Chef de l'État de changer d'attitude vis-à-vis d'eux en responsabilisant les cadres de leur département, les jeunes et les femmes en vue de redynamiser le parti et d'élargir ses bases. "Nous décrions décrions toutefois le comportement de certains cadres qui ont été promus et qui n'ont rien fait en retour pour Bambey. Nous rappelons au coordonnateur départemental, le ministre Mor Ngom, l'obligation de soutenir davantage les cadres, les femmes et les jeunes apéristes du département de Bambey, sinon l'Apr demeurera longtemps dans la léthargie où elle se trouve ".

L'Apr de Bambey, pour finir, a présenté ses sincères condoléances aux familles éplorées à la suite des tristes événements dus à l'immigration clandestine et à la famille du Professeur Iba Der Thiam rappelé à Dieu récemment...
Lundi 9 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :