AMÉNAGEMENT DE LA POINTE SARÈNE : Un coût global de 215 milliards F CFA

Le directeur général de la Société d’Aménagement et de Promotion des Côtes et Zones Touristiques du Sénégal (SAPCO), Bocar Ly, informe que l’aménagement de la Pointe Sarène va coûter 15 milliards de francs FCfa, plus les 200 milliards d’investissement attendus du secteur privé.


AMÉNAGEMENT DE LA POINTE SARÈNE : Un coût global de 215 milliards F CFA
«Nous connaissons les coûts réels pour l’aménagement de base. Les marchés sont déjà passés en phase ferme et en phase conditionnelle, donc le coût global de l’aménagement tourne autour de 15 milliards. Et pour les investissements, nous attendons 200 milliards du secteur privé pour construire le centre commercial, les villas, les activités de loisirs, une station complète. Pour aussi réaliser un rêve qui est d’installer un parc animalier avec animaux en semi-liberté sur la forêt classée qui est près du site qui fait 2500 hectares. Tout cela pour vendre la destination du Sénégal et attirer des touristes. »
Profitant ainsi de la visite du nouveau ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, le directeur général de la SAPCO de révéler que l’expérience de la station balnéaire de Saly leur a servi de leçon.
Sur cette partie située à 100 km de Dakar, des études ont pris en compte tout ce qui a été fait à Saly, les erreurs comme les réussites. Durant la phase d’aménagement qui se terminera dans 12 mois, le château d’eau est en train d’être construit, la voirie, le réseau d’assainissement et l’électrification. Plusieurs investisseurs sont très intéressés par le projet, selon Bocar Ly. Concrètement, deux à trois contrats. Ce qui fait d’ici à mi 2019, les premiers réceptifs seront exploités afin de lancer le développement de Mbodiène.
Ce site, plus grand et attractif, pourra ainsi prendre son envol d’autant que la SAPCO a obtenu de la Banque mondiale, un financement de réouverture des études sur Mbodiène pour aller capter les gros investisseurs qui cherchent des projets structurants. Au niveau de Joal, les services de Bocar Ly sont en train de travailler pour y développer le tourisme de santé qui s’intègre avec l’environnement.
Mardi 19 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018