AMCOW / Assainissement : « Nous sommes là au Sénégal, pas pour changer leur politique d’assainissement, mais pour juste recueillir leurs avis et collecter des points de vue. » (Patrice Leumeuni)



 

Pour atteindre l’objectif ambitieux de l’ODD 6.2, les pays africains doivent consentir d’immenses efforts. Actuellement, il n’existe pas de directives continentales pour l’élaboration de politiques d’assainissement. Le conseil des Ministres Africains chargé de l’eau dirige actuellement le processus  d’élaboration des ASPG en collaboration avec l’OMS, le Centre pour la Coopération de l’Eau et Speak Up Africa. 

Selon le représentant du secrétariat exécutif de AMCOW, Patrice Leumeuni, « La consultation avec l’ensemble des acteurs du secteur de l’assainissement peut contribuer à donner des orientations pour avoir des directives claires et d’aider les pays à se doter de politiques adéquates. On veut sensibiliser, recueillir des suggestions et encourager l’adhésion des parties prenantes afin d’améliorer le développement des ASPG. » Les 26 pays africains concernés vont accueillir ces consultations qui se déroulent actuellement au Sénégal selon toujours le représentant du secrétariat exécutif d’AMCOW.
« Nous sommes là au Sénégal pas pour changer leur politique dans ce domaine ou pour harmoniser des politiques, mais pour juste recueillir leurs avis et collecter des points de vue. On veut juste améliorer la situation. Nous allons aussi faire la même chose dans les 26 autres pays Africains », a-t-il ajouté lors de l’Atelier organisé ce 23 janvier à la sphère ministérielle de Diamniadio.    
Jeudi 23 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :