ALY NGOUILLE NDIAYE : « Il ya eu des problèmes d'eau lors du magal et j'ai personnellement souffert de cette carence... Il nous faudra trouver des solutions structurelles »


C'est accompagné d'une forte délégation  ( Ndèye Marième Badiane, Matar Bâ, Dame Diop, Abdou Latif Coulibaly, Youssou Ndour, le gouverneur de Diourbel etc...) que le ministre de l'intérieur a pris part, ce vendredi, à la cérémonie officielle du Grand Magal de Touba. Dans son discours et après avoir transmis les salutations nourries du Président de la République, Aly Ngouille Ndiaye saluera vivement l'apport du Patriarche dans le maintien de la paix,  de la stabilité et de la concorde par ses prières et par ses actes.

'' L'année dernière, nous avions dit que le magal engendrait des bienfaits complémentaires. C'est parce que c'est un jour de reconnaissance et Dieu a promis aux reconnaissants des rétributions. Il ya un an , nous avions sollicité de vous des prières pour des élections paisibles. Au lendemain de la joute la paix fut totale et à tous les points. Cette cérémonie, c'est aussi l'occasion pour nous de nous féliciter de la journée d'inauguration de la mosquée Massalikoul Jinaan. Nous ne faisons pas allusion à la rapidité d'exécution des travaux, mais de la ferveur que ce moment a suscitée. Je fais allusion aussi à cette réconciliation que vous avez organisée entre les Présidents Macky Sall et Abdoulaye Wade. Cette présence appréciable des autres foyers religieux a aussi été impressionnante et salutaire. Votre disciple le Président Macky Sall n'est pas resté les bras croisés pour avoir dégagé un peu moins de 7 milliards pour gérer l'assainissement qui environne ladite mosquée. ''

Le ministre de l'intérieur de rappeler les promesses du Président à prendre à bras le corps les questions de l'eau et de l'assainissement. Cette deuxième partie de son discours a été le moment choisi par lui de reconnaître que Touba n'a pas été épargnée par les pénuries d'eau. '' On a remarqué que des problèmes d'eau ont eu lieu dans plusieurs quartiers de Touba. J'ai personnellement souffert de ce phénomène. Il faut aller dans le sens de trouver des solutions définitives. Quitte à  aller jusqu'à Touba Bogo. Il en est  de même par rapport au défaut d'assainissement.  Avec la certitude que le magal prochain se passera en plein hivernage, c'est urgemment qu'il faudra s'investir. Par rapport à l'université, la création d'un centre de formation sera une réalité.'' Aly Ngouille Ndiaye de boucler son discours par rassurer la cité religieuse de l'engagement du gouvernement Sall de faire le nécessaire pour amoindrir ou annihiler tous ces impairs.
Vendredi 18 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :