ALERTE : Un nouveau Ku Klux Klan traque les migrants africains dans les Hautes-Alpes françaises.

Le samedi 21 et le dimanche 22 avril 2018, avec des drones, des hélicoptères et un avion, une centaine de militants d’extrême droite s’est lancée à la chasse aux migrants au col de l'Échelle, dans les Hautes-Alpes, à la frontière entre la France et l’Italie. Leur objectif est de faire la police clandestine pour empêcher les migrants clandestins d’entrer en France. Ces nouveaux « chevaliers blancs » empruntent les idéologies et les méthodes du Ku Klux Klan : nationalisme ; racisme ; intégrisme catholique ; xénophobie et actions spectaculaires pour marquer l’opinion. Le mouvement « Génération identitaire », qui est aux manettes de ce jihadisme anti-migrant, est une nébuleuse dangereuse qui menace la sécurité et la vie des migrants africains.


ALERTE : Un nouveau Ku Klux Klan traque les migrants africains dans les Hautes-Alpes françaises.
Des migrants africains traqués par une nébuleuse d’extrême droite motivée et dangereuse. 

Après avoir impunément commis des crimes atroces et tué des Nègres aux Etats-Unis, le Ku Klux Klan, ou ce qu’il en reste, s’oriente maintenant dans la lutte pour la suprématie blanche et contre le grand remplacement identitaire.  L’immigration est la principale cible de ses actions récentes. Le mouvement français « Génération identitaire » agit comme le Ku Klux Klan pour atteindre les mêmes objectifs. Ces extrémistes  prétendent combler le manque de courage des pouvoirs publics français dans le contrôle des frontières. Alors que 50.000 non-admissions avaient été prononcées par les autorités françaises en 2017.
Ce mouvement, qui coalise des xénophobes français, italiens et d’autres pays d’Europe, est  dangereux. Il n’accorde aucune importance à la vie des migrants, mais ne semble pas inquiéter les autorités européennes et africaines. C’est le même mouvement qui a manifesté ouvertement sa xénophobie par une discrimination raciale au profit des sans-abris "Français de souche" (reste à savoir ce que veut dire cette notion : un bonne partie des fachos français qui la défendent sont d’origine étrangère : espagnole, portugaise, hongroise, polonaise, etc.) C’est le même mouvement qui avait affrété un navire pendant l’été 2017, pour empêcher le secours des migrants échoués en Méditerranée, afin qu’ils se noient et meurent. Pour accomplir cet acte odieux, ils avaient reçu 57 000 euros de dons de la part d’européens identitaires et extrémistes, favorables à l’orchestration de la mort par noyade des migrants clandestins. Alors que plus 1600 migrants venaient juste de mourir en 6 mois, en essayant de traverser la Méditerranée. Leur stratégie se résume par cette idée : empêchons les ONG d’assister les migrants naufragés. Laissons-les mourir, ils ne viendront plus. Certes ceux qui sont morts ne tenteront plus l’expérience. Mais tout simplement parce qu’ils sont morts. Les survivants reviendront avec de nouveaux candidats, tant que la géostratégie des migrations internationales sera dictée par l’égocentrisme et inspirée par l’infamie des racistes et autres xénophobes associés. 

Des migrants vulnérables face à de lâches prédateurs.

J’ai personnellement une idée de la difficulté de grimper dans les cols des Alpes, pour avoir effectué 100 km à vélo dans ces montagnes, pendant l’été 2017.  Déjà à vélo, j’ai cru voir,  par moments, les portes de l’enfer. Tellement les pentes culminent au ciel. On a l’impression, avec le soleil ardant et les efforts physiques qu’exigent les pentes aux dénivelés à 45 degrés, que le cœur s’extirpe de son orbite. J’imagine l’effort quintuplé des migrants, grimpant à pied sur des kilomètres, dans ces montagnes hostiles.  Livrés à eux-mêmes, confrontés à la faim, à la soif, à l’épuisement, et aux affres de la neige qu’ils n’ont jamais vue pour la plupart, ils sont des proies faciles pour les lâches extrémistes de droite qui les traquent illégalement et impunément. Comme le Ku Klux Klan, ces chevaliers blancs sont zélés parce qu’ils croient sauver l’Europe d’une invasion migratoire et d’un grand remplacement identitaire par les Noirs, les Arabes et les musulmans. Hitler, qui a promu la même idéologie contre les Juifs, doit certainement les applaudir depuis sa tombe (S’il en a). Le silence des « civilisations » occidentales face à cette ignominie est assourdissant de honte. D’autant plus que ce nouveau Ku Klux Klan « made in France » est encouragé dans sa démarche par la surenchère des discours démagogiques et populistes, rebattus continuellement dans les media par des politiciens d’extrême droite et de droite, en manque de légitimité. 

La responsabilité des gouvernements européens et africains. 

Dans les Etats démocratiques, comme ceux de l’Europe déclarés comme tels, les citoyens n’ont pas le droit d’édicter leurs propres lois, ni de faire leur propre police, pour appliquer leurs idéologies. Le même schéma, appliqué aux européens en Afrique, aurait provoqué l’ire des gouvernements européens. Si des idéologues africains opposés à la présence néocolonialiste française se mettaient à traquer des entreprises et institutions françaises en Afrique, pour les chasser et manifester leur rejet de ce qui est communément appelé la Françafrique, ce serait probablement un motif de guerre pour la France et l’Europe. Donc, extrémistes de tout pays européen, respectez nos migrants ! Que les gouvernements européens fassent appliquer la loi ; que les migrants clandestins soient expulsés dans le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux. Mais qu’une meute de loups extrémistes et pusillanimes les traque à plus de 1700 km d’altitude pour les châtier, c’est criminel ! Qui sait, s’ils les auront injuriés, brutalisés, ou bastonnés ? 

Il est du devoir des gouvernements africains, notamment de la Guinée Conakry, de la Côte d’ivoire, du Sénégal et du Mali d’où viennent majoritairement les migrants concernés par cette traque abominable, d’assumer leur responsabilité et d’exiger des gouvernements français et italiens, et des institutions européennes, la lumière sur cette chasse à l’homme; une ferme incrimination des actions extrémistes anti-migrants ; et des sanctions contre leurs auteurs qui sont déjà identifiés.  A défaut, ils seraient eux-mêmes complices par leur inertie !

© Aliou TALL, 
Président du Réseau Africain de Défense des Usagers, des Consommateurs et du Citoyen (RADUCC). 
Dimanche 22 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018