AFFAIRE PÉTROTIM : Les députés de Bby dénoncent des « informations grotesques et calomnieuses portées par des forces obscures »

Dans une déclaration rendue publique hier, le groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar (Bby) s’en est pris aux « recalés du suffrage universel », aux « activistes politiques » et aux « groupuscules de tout bord » qui font « de l’agitation autour du pétrole et du gaz découverts au Sénégal ».


« Depuis quelques semaines, des recalés du suffrage universel, des activistes politiques et des groupuscules de tout bord, font de l’agitation autour du Pétrole et du Gaz découverts au Sénégal et dont l'exploitation optimale permettra sans aucun doute de changer structurellement les bases de notre industrie tout en assurant à l'État central de ressources budgétaires additionnelles nécessaires à la prise en charge des urgences encore importantes de notre peuple, dans sa diversité sociologique et géographique. 
Cette exploitation des ressources d'hydrocarbures assurera également, aux générations futures, la part qui est la leur dans cette manne dont la nature a doté le Sénégal sous le magistère du Président Macky Sall », affirme le communiqué du groupe parlementaire Bby.
Selon son président Aymérou Gningue, « des informations grotesques et calomnieuses portées par des forces obscures agissant pour des groupes de pression dont l'objectif principal est la déstabilisation du Sénégal afin de faire main basse sur
ses ressources sont distillées à longueur de journée, installant parfois le doute dans la tête d’honnêtes citoyens ».
Aussi, « le groupe Bby de l'Assemblée nationale affirme avec force que tous les contrats signés dans le cadre de l'exploration pétrolière et plus tard dans l'accord de coopération pour le développement du champ gazier Grand Tortue/Ahmeyim sont conformes aux lois en vigueur dans notre pays. Tous les projets de lois afférents au secteur, présentés devant la représentation nationale, ont été votés à une large majorité, car ils garantissent le souci de transparence, l'implication du secteur privé local et la sauvegarde des intérêts supérieurs du peuple sénégalais dans toutes ses composantes jusqu’aux générations futures. Le Sénégal, à travers sa représentation nationale sera debout pour faire face à toutes tentatives de déstabilisation de nos institutions. La préservation de la paix et la garantie de sécurité pour notre pays sont les biens les plus chers que nous défendrons partout et en toute circonstance. La sécurité étant la première des libertés ».
Samedi 29 Juin 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :