AFFAIRE MOKHTAR DIOKHANÉ ET CIE : Les projets funestes de Omar Diaby dit Omsen

Recherché par toutes les polices d’Europe et qualifié de terroriste international par les États-Unis, Omar Diaby dit Omsen, le jihadiste franco-sénégalais qui dirige une ‘’katiba’’ en Syrie est au cœur de l’affaire Mokhtar Diokhané et Cie. L’entrée en action des forces de sécurité sénégalaises a fait avorter les projets de ce dangereux terroriste


AFFAIRE MOKHTAR DIOKHANÉ ET CIE : Les projets funestes de Omar Diaby dit Omsen
Courant 2016, les Etats-Unis ont placé le Franco-sénégalais Omar Diaby dit Omsen
(contraction de Omar et de Sénégalais) sur leur fameuse liste des terroristes internationaux. Considéré comme l’un des plus grands recruteurs de jihadistes d’Europe, Omsen avait fait convoyer au moins 50 jeunes français vers la Syrie pour combattre dans les rangs de l’organisation terroriste Al Nosra.
Le militant du Front al-Nosra (Jabhatal-Nosra, la branche d’Al-Qaïda en Syrie) qui se fait aussi appeler Fateh al-Cham après avoir renoncé à son rattachement à Al-Qaïda fin juillet, est connu également sous le nom d’Omar Omsen.
Selon les Américains, il a mené un groupe de 50 volontaires français vers la Syrie pour combattre dans les rangs d’al-Nosra.
« Bien qu’il ait été considéré comme mort en août 2015, il a refait surface en mai 2016, affirmant que (l’annonce de) son décès était un stratagème pour qu’il puisse se rendre en Turquie pour une intervention chirurgicale », expliquaient les Américains tout en indiquant que « Diaby avait attiré l’attention des services français de renseignement à cause de son implication avec un groupe extrémiste français et de ses vidéos de propagande sur Internet ».
Pourtant, le nom de ce terroriste recherché par tous les services européens est revenu à plusieurs reprises dans le dossier de la bande à Makhtar Diokhané, selon les PV obtenus par Libération.
Non seulement Omar Diaby était en relation permanente avec Moustapha Diop dit Abou Hatem, qui finançait depuis Syrte les réunions des présumés futurs jihadistes, mais pire, il a eu un contact direct avec Mokhtar Diokhané. Des aveux de ce dernier, il ressort qu’il a rencontré à deux reprises Omar Diaby à Yoff. Tout indique que ces rencontres ont eu lieu lorsque Omsen avait séjourné au Sénégal en mars 2014 avant de disparaitre subitement alors qu’il était dans le collimateur des forces de sécurité sénégalaises. Ce après avoir été accusé par un de ses proches qui intervenait sur la RFM d’avoir fait convoyer ses cousins en Syrie.
Les services secrets français ont pu apprendre qu’après le Sénégal, il est passé par la Mauritanie avant d’embarquer à Tunis avec une dizaine de recrues pour rallier la Turquie en bateau puis la Syrie.
Depuis, il y dirige une ‘’katiba’’ et se proclame ‘’émir’’ des jihadistes français en Syrie.
D’autres aveux sur les funestes projets de Omar Diaby ont été faits par Saliou Ndiaye alias Salikh dit Baye Zale. Il a soutenu avoir été démarché par Djibril Thiombane, un membre du groupe Al Nosra par le biais de qui il a fait la connaissance de Omar Diaby pour aller intégrer les rangs des djihadistes syriens et d’ailleurs. N’eut été le refus de visa touriste sollicité comme prétexte à l’ambassade de Turquie, il allait réaliser son intention de rejoindre les groupes terroristes.
Samedi 30 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :