AFFAIRE DU SABAR À TOUBA / Serigne Amsatou Mbacké dément avoir déposé une plainte... Zale Ndiaye, le ' Snapchateur ' file présenter ses excuses... Les Mourides se lâchent sur internet.


'' Je n'ai jamais déposé de plainte sur la table du procureur. Cette information relayée par vos confrères des autres médias est absolument fausse. Je me suis limitée à faire part de mon amertume et à exiger des repentirs devant Dieu de la part de ceux qui ont fauté. Si tout le monde avait fait comme vous en allant à la source recueillir la bonne information, jamais on ne m'aurait prêté cette plainte. Ceux qui ont diffusé cette information m'ont causé un tort et c'est dommage ''... Voilà résumées les explications que  Serigne Amsatou Mbacké a voulu porter à la connaissance des Sénégalais via Dakaractu en exclusivité. 

Il faut préciser que cette plainte inexistante visait selon certaines sources les personnes dont les noms suivent : Baye Modou Kâne, Ndiouga Thiam, Lat Guissé, Zale Ndiaye, Médoune Fall, Kiné Thioune, Oussou Bébé, Bass Bari Bagaas, Maye Pékh,  fille de Ablaye Mbaye Pekh et Baye Modou Kâne

Qu'à cela ne tienne ! Il faut signaler qu'à Touba l'on ne parle plus que de ce sabar organisé par des petites filles de Serigne Touba la nuit, dit-on, du magal dédié à Serigne Abdou Lahad Mbacké. ( D'ailleurs, on parle de montage de vidéos dont certaines se seraient passées ailleurs et l'année dernière). Bref,  la scène filmée par différentes personnes a été malheureusement diffusée à travers les réseaux sociaux via internet. Ce qui aura provoqué chez Serigne Amsatou Mbacké Abdou Lahad, justement, une colère noire et l'aura mené à faire une déclaration, en tant que Président de l'association Khoudamoul Khadim. Dans cette déclaration reproduite sur Dakaractu, le Chef religieux fils du troisième Khalife Général des Mourides, dira toute son amertume avant de rappeler que son regretté père s'était battu, tout son Khalifat durant, à combattre les tam-tams, la cigarette, l'alcool et ... Il dira beaucoup regretter le fait que ce soient des petites filles de ce dernier qui aient organisé une telle manifestation dans la cité religieuse.

Il n'aura pas été le seul à marteler sa désolation. Des disciples Mourides l'auront aussi fait. C'est le cas notamment de Diène Mac alias Thiédo Mouride. Son discours aura frappé beaucoup de monde.


De l'autre côté, âprement critiqué et fortement ciblé et désigné comme étant la personne qui participe le plus à l'organisation de tels événements dans la cité religieuse, Zale Ndiaye a choisi, lui, de vite filer chez Serigne Amsatou présenter ses excuses. Dans une vidéo diffusée via Snapchat (par lui-même), l'homme a reconnu son tort avant de jurer de ne plus jamais récidiver. 

Il faut signaler qu'à Touba, un phénomène tout nouveau a fini de prendre une ampleur et une importance incommensurables dans le quotidien des femmes Mbacké-Mbacké. Des gens, à la base des communicateurs traditionnels, ont créé une nouvelle forme de communication via Snapchat. Leurs cibles sont ces dames. Ils couvrent leurs activités et même parfois leurs moindres déplacements les couvrant d'éloges. À la clef de tout ce manège, ils reviennent auréolés de gloire avec en poche des liasses de billets de banque. Un nouveau job qui tente !
Lundi 1 Juillet 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :