AFFAIRE DES EXPLOITANTS FORESTIERS DE BOUSSOLOUM : Des disparitions inquiétantes

Huit jours après la disparition de quatre exploitants forestiers dans la forêt de Boussoloum (Ziguinchor), les premières informations issues des recherches de l’armée et des investigations de la gendarmerie renforcent l'inquiétude.


Mais que sont devenus les quatre exploitants forestiers portés disparus depuis maintenant 8 jours ? Partis dans la forêt de Boussoloum (Boutoupa-Camaracounda, Ziguinchor), Mamadou Lamarana Diallo I, Mamadou Malal Diallo, Fodé Konaté et Mamadou Lamarana Diallo II n’ont plus fait signe de vie. Et les premières informations issues des recherches de l’Armée et des investigations de la Gendarmerie renforcent l’inquiétude.
Selon les informations de Libération, l’Armée qui a survolé toute la zone n’a pas trouvé la trace des quatre disparus. Mieux ou pire, contrairement à ce qui a été avancé, aucun corps n’a été découvert. De même, aucun rescapé ne s’est signalé aux forces de défense et de sécurité. Pour dire que le mystère reste entier.
Qui plus, la Gendarmerie, qui a eu les numéros de téléphone de Mamadou Lamarana Diallo et Cie s’est rendue compte que les lignes sont devenues injoignables depuis le lundi qui a suivi leur disparition. Et jusqu’à hier, ils n’avaient pas tenté de joindre leurs proches qui ne savent plus où donner de la tête. Pour on ne sait encore quelle raison, le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) qui n’a pas encore été indexé, a dégagé sa responsabilité dans ces disparitions plus que troublantes.
Lundi 13 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :