AFFAIRE DES CONTRATS PÉTROLIERS / Jules Ndéné estime qu'il fallait ouvrir une information judiciaire pour détournement ou corruption... avant de signaler avoir signé après que Wade...


Qu'Aliou Sall (qu'il blanchit en passant) soit impliqué ou pas dans cette rocambolesque affaire de contrats pétroliers, Souleymane Ndéné Ndiaye estime que la voie que s'est tracée le procureur pour connaître la vérité est inadéquate. L'ancien Premier ministre confie au Grand Jury qu'il fallait plutôt ouvrir une information judiciaire car avec l'appel à témoins, n'importe qui peut venir d'une part, et d'autre part chacun est libre de refuser de passer témoigner. ''Avec l'ouverture d'une information judiciaire pour détournement ou corruption, le juge décerne des convocations. Quand la personne appelée ne défère pas, on lui sert un mandat d'amener. ''

Interpellé sur le rôle qu'il a pu jouer en tant que Premier ministre d'alors, Jules Ndéné Ndiaye précisera qu'il avait juste signé un document qui n'avait guère été daté et qui n'a jamais été publié au journal officiel. '' J'ai signé un document qui ne peut pas être qualifié de décret. Ce papier n'a été ni publié au journal officiel  ni daté (...). Le décret n'a pas suivi le circuit régulier. Malgré les signatures, si le décret n'est pas publié, ni daté, ce n'est pas un acte administratif. ''

Il dira même avoir été réticent lorsque Karim est venu lui soumettre le texte et qu'il avait accepté de parapher lorsque que Wade-père lui avait signifié qu'il s'agissait d'une urgence. '' J'avais refusé de signer... La procédure a été viciée par Karim Wade. '' 
Souleymane Ndéné Ndiaye d'inviter la justice à '' mener des enquêtes pour savoir qui avait intérêt pour que ce décret soit signé '', non sans préciser ce qui suit : '' Je n'ai jamais vu monsieur Franck Timis. Le gouvernement est compartimenté de sorte que chaque ministre a son domaine de compétences... ''
Dimanche 25 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :