AFFAIRE DES « 200 MILLIARDS » : "​Le FPDR rejette totalement le communiqué mensonger du gouvernement qui prétend qu’un montant de 150 milliards aurait été récupéré"


La  Conférence des Leaders du FPDR s’est réunie en sa séance hebdomadaire le lundi 15 janvier 2018 à Dakar. 

Avant d’aborder son ordre du jour, la Conférence des Leaders a formulé des prières suite au rappel à Dieu du Vénéré Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, Khalif général des mourides, qui laisse à la postérité un puissant héritage de foi, d’abnégation, de solidarité et d’unité au service de tous les musulmans et de toutes les populations sénégalaises.

La Conférence des Leaders présente ses hommages déférents à Serigne Moutakha Mbacké, nouveau Khalif de Serigne Touba, ainsi que ses vœux fervents de longévité, de santé et de succès dans l’accomplissement de sa sainte mission.

Ensuite, la Conférence des Leaders a passé en revue quelques éléments saillants de l’actualité nationale.

AU SUJET DE L’AFFAIRE DITE DES « 200 MILLIARDS »

La Conférence des Leaders du FPDR estime qu’il est de son devoir de prendre toutes initiatives nécessaires pour que les Sénégalais soient édifiés sur cette question importante.  

Le FPDR rejette totalement le communiqué mensonger du gouvernement qui prétend qu’un montant de 150 milliards aurait été récupéré dans le cadre de la « traque des biens mal acquis ». 
L’examen attentif de ce communiqué a révélé, outre la diffusion manifeste de fausses nouvelles, une vaine tentative de faire passer des décisions troublantes et contraires à l’intérêt national dans les dossiers Dubai Port World, Arcelor-Mittal et Suneor.

Le FPDR n’acceptera pas ces procédés. C’est pourquoi il a été décidé de finaliser avec les avocats les procédures devant permettre d’interpeller le Premier ministre devant la Justice sur cette question. Un appel est lancé à toutes les forces vives de la Nation soucieuses de bonne gouvernance pour que nous puissions engager ensemble les initiatives appropriées.

SUR LE PROCESSUS ELECTORAL

Le FPDR  constate qu’à ce jour le président Macky SALL n’a pas la courtoisie de répondre au courrier à lui adressé par l’Initiative pour des élections démocratiques en vue de concertations réellement inclusives sur le processus électoral.

Ceci n’est guère étonnant. Il s’agit d’une confirmation de la décision de Macky Sall de confisquer l’expression des suffrages des Sénégalais en vue de se maintenir illégalement au pouvoir. En rééditant le coup d’Etat électoral des législatives de juillet 2017.

Le changement du ministre de l’Intérieur n’est qu’une farce au moment où :

Le maître d’œuvre opérationnel de la fraude, le DGE Thiendella FALL, est toujours à son poste
Les cartes sont encore distribuées dans la plus totale illégalité et aucune mesure n’est prise pour permettre aux millions de Sénégalais en attente d’entrer en possession de leurs cartes.
Il est préparé un audit unilatéral du fichier électoral sans la participation des principaux partis de l’opposition. A ce propos, le FPDR attire l’attention de nos partenaires internationaux sur la nécessaire neutralité et le caractère contradictoire d’un audit du fichier qui doit inclure l’audit de la centralisation informatique des résultats départementaux et nationaux.

C’est pourquoi la Conférence des Leaders appelle à la mobilisation générale pour le succès de la marche du 9 février décidée par l’initiative pour des élections démocratiques.

CONFERENCE DE PRESSE

La Conférence des Leaders s’exprimera plus largement sur la situation politique nationale à l’occasion de la conférence de presse qui aura lieu le vendredi 19 janvier à 10 heures au siège du PDS.

Fait à Dakar le 15 janvier 2018
La Conférence des Leaders
Mardi 16 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018