ABDOUL MBAYE CORIACE : « Macky est le plus mauvais candidat parmi les 5... Dans l'affaire de la traque des biens mal acquis, je n'étais pas pour l'emprisonnement »


Pour Abdoul Mbaye, tout est clair. Les chiffres et autres taux livrés depuis 7 ans à l'opinion nationale par le gouvernement Sénégalais pour attester de l'émergence économique du pays ne sont que '' mensonges ''. C'est en fait le mot qu'il utilise d'ailleurs à deux reprises dans le Grand Jury de la Rfm de ce dimanche. L'ancien Premier ministre du Président Macky Sall considère son ancien patron comme le plus mauvais candidat parmi ceux qui parcourent le Sénégal à la quête de suffrages. Abdoul Mbaye, qui rappelle n'avoir pas choisi Idrissa Seck pour l'ensemble de son programme, précise que c'est ce dernier qui répond le mieux, suivant l'offre, à ses aspirations. '' Nous avons pendant plusieurs années constaté de très grosses défaillances. Nous avons considéré que nous n'avons jamais vécu pire. Nous avons constaté que le Sénégal courait vers de graves dangers et que Macky Sall était le plus mauvais candidat parmi les 5 en lice '' dira-t-il substantiellement. Et comme, a-t-il déjà dit, le bilan brandi n'est que mirage, Abdoul Mbaye de relativiser tout en bloc, non sans oublier de dégager en touche toute velléité d'émergence. ''Aucun des villages que j'ai parcourus dans la région de Kaolack n'a constaté un changement pendant 7 ans. Quand vous dites que le Sénégal a récolté 1.400 000 tonnes d'arachide, c'est du bidon. Ça n'existe pas. Il y a du mensonge (...). Le taux de croissance n'existe pas. Cette émergence n'existe pas. Une situation endolorie, signale le Président du parti ACT par la soudaine '' politique d'endettement tous azimuts. ''
Interpellé sur l'appel au boycott du Président Abdoulaye Wade, Abdoul Mbaye choisira de jouer la carte de la prudence en signalant que l'ancien Président de la République est dans une position de riposte. '' Il faut accepter que les populations votent. On condamne la violence d'où qu'elle vienne. Nous sommes dans une attitude de violence depuis longtemps. '' Il précisera, en passant, avoir rencontré le '' front de résistance nationale. ''

Invité à revisiter certains dossiers alors qu'il était Premier ministre et principalement celui qui a considéré la traque des biens mal acquis, Abdoul Mbaye précisera que son idée n'a pas été validée par le Président Macky Sall. Son idée, dit-il, c'était juste de privilégier les compromis pour récupérer l'argent  supposé dilapidé et ne prendre l'emprisonnement que comme ''ultime recours. Je n'étais pas pour l'emprisonnement. Je n'ai pas été suivi. '' Abdoul Mbaye de regretter que seul Wade-fils ait été poursuivi dans cette affaire, avant de conclure que la traque avait sa cible. 
Dimanche 17 Février 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :