ABDOU LAHAD MBACKÉ NDOULO : ' Je réclame des sanctions à l'encontre de certains leaders politiques de l'Apr '


''Des sanctions ne sont pas toujours pas tombées sur la tête de ces leaders de l'Apr qui ont fait perdre le Président Macky Sall dans des localités bien déterminées lors de dernière présidentielle ou qui ont participé à renforcer l'assise financière de certains candidats de l'opposition. Je réclame que ces sanctions soient prises et j'interpelle le  Président Macky Sall à ce sujet ''. La déclaration est de Serigne Abdou Lahad Mbacké Ndoulo, ancien coordinateur du mouvement And Falaat Macky 2019 ''.


Le Mbacké-Mbacké, qui déroulait une communication politique à Mbacké hier dans la soirée, de s'étonner que certains de ces leaders ont '' paradoxalement été promus à des postes de responsabilité alors qu'ils méritaient d'être dénichés, dénoncés, écartés et sanctionnés ''.  Le chef religieux de poursuivre son récit non sans faire des révélations.  '' Tout le monde sait qui et qui était ou non au service de la réélection du Président Macky Sall. Par conséquent, des mesures devraient être prises avant les élections municipales pour ne pas courir le risque de perdre des communes parce-que beaucoup d'entre eux négocient, dans les coulisses, avec l'opposition''.

Serigne Abdou Lahad Mbacké Ndoulo de se désoler, par ailleurs, de '' ce silence coupable observé par certains intellectuels du parti titulaires de poste de responsabilité majeur face aux raclées incessantes de Ousmane Sonko. Je considère que ces leaders versent de plus en plus dans le calcul politique. Personne ne veut défendre le Président Macky Sall parce que chacun surveille ses arrières. Ils sont en train de préparer l'après-Macky. C'est un acte de trahison. Rares sont les responsables Apéristes qui apportent la réplique à Sonko. D'ailleurs, je m'engage à le faire. Et je tiens à dire au patron de Pastef que nous savons beaucoup de choses sur lui. S'il continue à se défouler de la sorte, il sera surpris! ''

Le Mbacké-Mbacké de clôturer son discours en affirmant son ambition de diriger l'Apr au niveau de Touba, considérant qu'il y a un réel problème de leadership. '' Le parti ne fonctionne pas et, avec le soutien du Président, nous allons redresser la pente car, même sans responsabilité, nous sommes en mesure de le faire''.
Mardi 3 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :