8 Mars : Les femmes de l’administration pénitentiaire plaident pour les détenues


 Les femmes de l’administration pénitentiaire ont célébré la journée qui leur est dédiée ce matin en présence du Colonel Bocandé, Directeur de la DAP. Une occasion qu’elles ont mise à profit pour exposer un chapelet de doléances à leur Directeur. Notamment, l’amélioration des conditions de détention des femmes détenues mais également de leurs propres conditions de travail. Le Contrôleur Agnés Diogoye, représentante du  personnel féminin de l’administration pénitentiaire a demandé aux autorités étatiques, administratives, judiciaires et pénitentiaires du Sénégal, de bien vouloir aider à diligenter les dossiers des pensionnaires en attendant qu’une étude approfondie sur les conditions des femmes avant que leur incarcération soit effective. Concernant les femmes de l’administration pénitentiaires, elle a plaidé pour la participation massive de la femme à des formations. Mais également,  à favoriser les demandes de rapprochement familial lors de l’affectation. En clair, elle demande à l’État de planifier davantage les affectations de sorte à ne pas rendre instables les études des enfants. Par ailleurs, elle a sollicité l’acquisition d’une crèche pour les femmes de l’administration en charge de la sécurité des prisons mais aussi du bon fonctionnement des centres d’incarcération. Poursuivant, elle a invité l’État à revoir à la hausse la prime de lait et faciliter  l’acquisition d’un bus de liaison pour le transport. Par ailleurs, les femmes ont tenu à préciser que l’administration pénitentiaire est la seule entité qui regorge de deux composantes de femmes dans sa structure à savoir un personnel féminin et une population carcérale. En outre, elle a relevé que depuis le recrutement de la femme au sein de l’administration pénitentiaire, une grande amélioration des conditions de détention et de vie a été notée dans l’incarcération des femmes pensionnaires des prisons du pays.

Pour sa part, le Directeur de l’Administration Pénitentiaire (Dap), le Colonel Jean Bertrand Bocandé, a salué l’initiative des dames. L’officier supérieur précise d’emblée que cette journée est consacrée à rendre hommage à la Femme et non à porter des revendications. Au niveau de son administration, dit-il, les femmes sont décomplexées et assurent toutes les fonctions. Raison pour laquelle l’administration pénitentiaire compte 5 femmes régisseurs de prison sur les 8 établissements que compte le Sénégal. Toutefois, le colonel Bocandé soutient que les doléances seront prises en compte pour améliorer le travail des femmes.
 
Vendredi 8 Mars 2019
Dakar actu




Dans la même rubrique :