8 MARS À MBACKÉ / Les femmes refusent d'être violentées par leur époux et s'engagent à satisfaire leurs devoirs conjugaux

Une mauvaise manie chez certains hommes de violenter leurs épouses. À Mbacké, cette pratique est dénoncée en ce 8 mars, journée dédiée à la femme. En s'entretenant avec des dames et demoiselles accrochées par Dakaractu dans ce micro-trottoir, il ressort que le mariage n'est pas tout le temps une partie de plaisir. Seulement, la vie n'étant pas un long fleuve tranquille, elle requiert de la part des femmes qu'elles fassent preuve de longanimité...


Vendredi 8 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :