7ème session ordinaire G5 Sahel : Les présidents à huis clos pour examiner, adopter et signer le communiqué final.


Après l’ouverture de la 7ème session ordinaire de la conférence des chefs d’État du G5 SAHEL présidée par le président sortant, le président de la République islamique de  Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani qui a installé son successeur, le président du Tchad, les présidents ont entamé aujourd'hui seconde journée par des concertations.

Les travaux de ce mardi qui marquent la seconde journée de la session se font à huis clos. Les présidents et leurs invités discutent sur les questions phares qui tournent autour de la sécurité, avant d'adopter et de signer le communiqué final de cette session consacrée à la question sécuritaire dans la sous-région. 

En tout cas, la fin des travaux nous édifiera sur l'approche à tenir pour combattre les terroristes dans la sous-région. Mais avec l'annonce hier du président en exercice du G5, le maréchal Idriss Déby Itno d'envoyer 1. 200 hommes au niveau de la zone dite "des trois frontières" et la détermination des partenaires de soutenir le G5, tout porte à croire que le président Idriss Déby Itno aura carte blanche pour nettoyer toute la zone de ces djihadistes. 

En visioconférence depuis la France, Emmanuel Macron souligne que « les organisations affiliées à Al-Qaïda, le GSIM (Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans) et la katiba Macina, dont la plus haute hiérarchie continue à nourrir un agenda jihadiste constituent toujours une menace au Sahel. Nous promettons une action renforcée pour essayer d'aller décapiter ces organisations. La mobilisation internationale en faveur du Sahel n'a au fond jamais été aussi puissante », rassure le président français qui compte plus de 5.000 hommes sur place.
Mardi 16 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :