72ème Assemblée Mondiale de la Santé : « Une approche globale et concertée pour relever les défis de l’accès aux médicaments et vaccins de qualité » (Abdoulaye Diouf Sarr)


 La "Couverture Sanitaire Universelle, ne laissez personne de côté", c'est le thème de la 72ème  Assemblée Mondiale de la Santé ouverte ce lundi à Genève. Le Sénégal, assurant la présidence de la Région Africaine de l'OMS, s'est exprimé au nom des 47 États membres de la région. 
Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr s'est félicité des avancées significatives  enregistrées dans la lutte contre de nombreuses maladies. La couverture sanitaire universelle selon lui est une condition essentielle à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, particulièrement l’Objectif n°3, relatif à la santé.  « C’est pourquoi, mon pays, dans le cadre du Plan Sénégal Émergent (PSE), référentiel de sa politique économique et sociale, accorde une place de choix au capital humain. 
Lancé en 2013, le chantier de la couverture sanitaire universelle s’est notamment matérialisé par la création d’une agence dédiée, dénommée “Agence de la Couverture Maladie Universelle” (ACMU) dont l’objectif principal est de permettre aux populations d’avoir accès aux soins de santé avec un accent particulier mis sur les groupes vulnérables, les acteurs du secteur informel et du niveau communautaire ». 
À cet égard, l’appel lancé en 2018 pour l’élaboration d’un Plan mondial pour l’élimination du cancer du col de l’utérus a été vivement apprécié. La Région africaine, rappelle par ailleurs le Ministre de la Santé, avec surtout toutes les épidémies apparues récemment en République Démocratique du Congo, au Mozambique, au Zimbabwe.... doit agir vite et de manière efficace, face aux situations d’urgence sanitaire. 
L’accès aux médicaments et vaccins de qualité et à un coût abordable demeure aussi une source de préoccupation. Mais le gros problème réside aujourd'hui dans la prise en charge des maladies non transmissibles, un lourd fardeau, a t il relevé dans son discours. 
Toutes ces difficultés font que le ministre sénégalais de la santé Abdoulaye D. Sarr reste convaincu que seul, une approche globale et concertée demeure la voie la mieux indiquée pour faire face aux défis. 
C’est pourquoi l'Afrique a lancé à travers la voix du Sénégal, un appel pour un monde plus sûr, où toutes les routes, les efforts mèneront à la santé pour tous, à de meilleurs soins de qualité, et ces efforts devront surtout servir aux personnes les plus vulnérables...
Mardi 21 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :