68ème session de l’OMS : Dakar pour relever les défis des maladies, le Congo désigné pour accueillir la 69ème session.


Les rideaux sont tombés sur la  68ème session du comité régional de l’OMS pour l’Afrique tenue à Dakar. Cette rencontre a permis de passer en revue les progrès réalisés par les États membres dans les 6 catégories du douzième programme général de travail.

Selon le ministre de la santé, les différents rapports présentés ainsi que les riches échanges menés, durant ces cinq jours, montrent bien les avancées  réalisées, grâce aux efforts des pays et à l’appui des partenaires au développement. Abdoulaye Diouf Sarr de dire  que ses efforts mettent aussi en lumière les nombreux défis auxquels le continent est confronté en matière de santé.

A l’issue de ces assises, un rapport a été adopté, et qui situe clairement ces différents défis et indique, de manière pertinente, les voix et moyens à suivre  pour les relever.

Ces défis, selon le ministre de la santé, sont nombreux et variés. « Ils sont liés aux maladies transmissibles comme aux maladies non transmissibles, au financement, à l’accès aux médicaments, à la santé numérique, aux systèmes d’informations sanitaires, aux ressources humaines, à la gouvernance sanitaire, etc...

Les maladies non transmissibles ont beaucoup retenu l’attention des participants à la session du Comité Régional. Leur progression inquiétante justifie que les Etats prennent cette question à bras le corps, notamment en investissant fortement dans la prévention. »

Par conséquent,  les réunions de haut niveau consacrées à la Tuberculose et aux Maladies non transmissibles, prévues les 26 et 27 septembre 2018 à l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York, vont constituer un moment unique que les États doivent saisir pour porter le plaidoyer au niveau le plus élevé.

L’atteinte de l’objectif d’amélioration de la santé des populations africaines, sur tout le cycle de la vie, passe par la mise en place de systèmes de santé forts et résilients.

Les programmes de couverture sanitaire universelle concourent à cela. Il est donc fondamental que les Etats accélèrent la mise en œuvre de ces programmes, en vue de favoriser un véritable accès de nos populations à des soins de qualité.

Le  Congo a été  désigné pour accueillir la 69ème session qui va se tenir du 26 au 30 août 2019.

 

 


 
Vendredi 31 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :