5ème Ecobank Day : De l'eau potable pour une vie saine.


Pour la cinquième année consécutive, le groupe Ecobank célèbre sa journée de responsabilité sociétale dénommée "Ecobank Day". La banque est certes plus connue pour ses activités commerciales, mais elle a à cœur de participer au bien-être des populations à travers ses activités RSE. Pour cette édition, la banque panafricaine  a décidé de s'investir dans le vaste chantier de l'accès à l'eau potable sans oublier toutefois l’éducation et la santé. 
La cérémonie officielle s'est tenue 9 décembre 2017 à la Mairie de Golf Sud, Guédiawaye. 
Selon l'UNICEF, 2,1 milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'eau potable; la moitié vit en Afrique. 159 millions de personnes continuent à consommer de l'eau de surface non traitée tirée des cours d'eau et lacs. 
Au Sénégal, en 2013, plus d'un quart de la population n'avait pas accès à l'eau du robinet et 50% n'avaient pas droit à un système d'assainissement correct. Face à ces défis, Ecobank apporte sa pierre à l’édifice en soutien aux efforts déjà fournis par les autorités.  C’est ainsi que écoles, Daaras et villages ont bénéficié d’adductions d’eau, d’équipements sanitaires, de réservoirs, de filtres… En effet, le problème de l’eau demeure crucial dans les zones rurales et périurbaines, notamment dans les écoles avec un impact certain sur le maintien des filles en scolarisation.  
Sur le volet  éducation et santé : une  bibliothèque a été érigée dans la commune de Golf  et des bourses d’étude offertes aux filles issues du programme d’excellence de L’Inspection d’académie de Pikine Guédiawaye.  Ecobank a tenu aussi à contribuer à la lutte contre le cancer et à aider les enfants souffrant de déficience mentale, 
 
L'engagement de la banque panafricaine dans la problématique de l'accès à l'eau potable est une suite logique des actions menées depuis cinq ans dans le cadre du 'Ecobank Day". En 2013, les actions menées par la banque ont permis à 40 établissements scolaires de bénéficier de rénovation de bâtiments, matériel scolaire et ordinateurs. 2014 a vu la distribution de plus de 1,6 millions de doses de médicament contre le paludisme. Ces dons destinés aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans qui ont été remis aux médecins chefs de région ont permis aux districts médicaux d'être autonomes pendant six mois. L'année 2015 a vu la banque s'engager dans la prise en charge des besoins réels exprimés par les structures de santé et d'éducation de Dakar et des régions. Pour l'année 2016, Ecobank avait orienté ses actions sur deux thèmes majeurs : la santé maternelle et les nouvelles technologies dans les écoles.
Mercredi 13 Décembre 2017



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :