48 heures après l'ouverture de la campagne de commercialisation de l'arachide : Les chinois dament le pion aux huilleries dans le bassin arachidier.


La campagne de commercialisation de l'arachide bat son plein dans le bassin arachidier. Ainsi, 48 heures après son ouverture, les unités dirigées par les chinois sont en tête du peloton face aux huilleries dont la Suneor, la Copeol, le Wao etc. 

En effet, au moment où le prix au producteur est fixé à 250 Fcfa, les chinois proposent à la place 300 fcfa avec une marge de manœuvre gratuite offerte aux opérateurs qui se rendent au niveau des points de collecte pour acheter les graines des producteurs au profit de ces derniers.

Cet après-midi aux environs de 17 heures pendant que la Suneor n'enregistrait encore qu'un seul camion, les unités chinoises ont pu dépasser la barre d'une quarantaine de camions. Et cerise sur le gâteau, les chinois achètent tout, même les résidus, a informé un agriculteur du nom de Modou Diouf qui vient de vendre une partie de sa récolte. Interrogé sur les déclarations de certaines personnes invitant les paysans à faire preuve de patriotisme en vendant d'abord à la Suneor et autres, notre interlocuteur de demander à ces dernières de prendre d'abord l'initiative de ne pas percevoir leurs salaires de ce mois-ci. " Si les gens qui parlent de patriotisme tournent le dos à leurs salaires, nous répondrons positivement à leur appel. L'arachide, c'est aujourd'hui de l'or. C'est pourquoi, nous vendons aux plus offrants", a-t-il lancé.

En attendant de voir les huileries déployer toutes leurs stratégies pour atteindre leurs objectifs en termes de collecte, les chinois profitent très bien de la loi du marché...
Mercredi 25 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :