40 ANS DE REVOLUTION EN IRAN : A qui profite la révolution


40 ANS DE REVOLUTION EN IRAN : A qui profite la révolution
En 1978, l'architecte israélien Moshe Safdie a présenté à l'Impératrice iranienne, épouse de Shah Mohamed Raza Pakhalavi, son projet de création d'une nouvelle ville iranienne au Sénégal, Keur Fara Pakhalavi. La cité d’une centaine (100,000) d’habitations devait symboliser le partenariat gagnant-gagnant entre le Sénégal, l’Iran et Israël. Dakar devait exporter son phosphate et importer en retour du pétrole iranien. Donc, ce n’est pas un secret qu’Israël et l’Iran étaient de bons amis. Ils étaient partenaires dans divers domaines : agriculture, planification urbaine, énergie et sécurité. Perses et Juifs ont partagé près de 3000 ans de valeurs et de rêves communs. Nous étions des leaders régionaux dans les domaines technologiques et scientifiques. 
En 1979 l'Ayatollah Khomeiny prit le pouvoir en Iran. Et c’est pourquoi les officiels iraniens disent que l’Iran est le précurseur du «Printemps Arabe». Malheureusement, la trajectoire démocratique a été dévoyée. La révolution idéologique islamique s'est transformée en un régime totalitaire opprimant son peuple et le privant de ses droits, de sa richesse et de son bien-être.
L’Iran est, aujourd’hui, l’instigateur et le cerveau de la guerre civile en Syrie où le sang de centaines de milliers de morts coule des mains de Bachar El Assad. L’Iran est l’initiateur de la guerre civile au Yémen. L’Iran est aussi l’Etat qui supporte et encourage le terrorisme et l’instabilité dans le monde.
Ce 11 février 2019, les Iraniens ont encore réaffirmé qu’ils continuent leur programme de missiles balistiques. Dans son sermon de vendredi dernier (8 février 2019) l’Imam de Téhéran a confirmé que son pays a la formule à mettre des ogives nucléaires sur ces missiles. Il y ’a qu’en Iran où un Imam, dans une mosquée- une maison de Dieu-, se réjouit d’avoir une bombe nucléaire !
Le régime totalitaire en quête de légitimité trouve en Israël son principal ennemi. Il y’a trois ans, l’Iran a déclaré publiquement qu’Israël va être rayer de la carte dans 25 ans. Le décompte a commencé. Les stratégies pour y arriver sont mis en œuvre. Mais que gagne le peuple iranien dans un tel projet ?
Israël et Iran ne pouvant avoir de conflit territorial parce que séparés par des milliers de kilomètres. L’Iran utilise sa présence militaire en Syrie pour s’attaquer aux civils israéliens. Les militaires qui occupent la Syrie sont composés de milliers d’iraniens en plus des 80.000 soldats Afghans et Irakiens forcés de combattre sous commandement iranien leur servant de chair à canon. Cette légion est appelée ironiquement «Al Qods» ou «Force de Jérusalem».
40 ans après la Révolution, le régime radical iranien dépense des milliards de dollars dans l’armement nucléaire, les missiles et verse impunément du sang d’innocentes victimes. Il est venue l’heure pour l’Iran de s’engager pour le bien-être de ses populations.
Après 40 ans d'obscurité, je souhaite au peuple iranien de retrouver la lumière. Les Iraniens le méritent.
 
Roï Rosenblit
Ambassadeur d’Israël au Sénégal
Jeudi 14 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :