3ème vague meurtrière : Ousmane Sonko accuse le gouvernement, tire sur les autorités et sensibilise les populations...

Comme si l'on pouvait s'y attendre, le leader du Pastef Ousmane Sonko n'a une nouvelle fois pas raté le pouvoir en place et son chef Macky Sall. Pour Ousmane Sonko, le pouvoir en place est le principal responsable de la situation actuelle. Il invite ainsi les populations à prendre leurs responsabilités.


 

Face à la presse ce vendredi, l'opposant radical du régime de Macky Sall alerte les populations sénégalaises sur la gravité de la situation liée à la troisième vague très meurtrière de Covid-19.
"Beaucoup de sénégalais ont sollicité ma réaction sur la situation actuelle liée à la troisième vague de Covid-19. Ce qui est symbolique pour nous et ce qui dénote que l'échec du gouvernement est réel dans la gestion de cette crise. C'est ainsi que depuis deux semaines, nous avions entamé des concertations et des échanges avec les différents spécialistes de la santé. C'est vrai que la santé publique est une dimension de la politique publique confiée à l'autorité publique. Mais en tant que citoyen, un acteur politique, nous avons un droit de regard par rapport à la gestion des affaires publiques. Nous constatons que la troisième vague est plus meurtrière et plus contagieuse. La situation est très grave. Un seul mort est déplorable, je ne parle pas des centaines de morts. Je dis aux Sénégalais que la situation est grave. Et le Coronavirus est une réalité. C'est pourquoi j'appelle à la conscience citoyenne. J'invite tous les sénégalais à se protéger. Car prévenir vaut mieux que guérir", lance le leader du Pastef dans un discours musclé.

En outre, face à cette situation compliquée que traverse le pays, Ousmane Sonko accuse l'État du Sénégal, au plus haut niveau son chef, le président Macky Sall d'être le principal responsable de la souffrance que vivent les sénégalais.

"La situation est grave, mais il nous faut situer les responsabilités. 'Nous sommes en guerre contre un ennemi', c'est le discours que nous servaient le pouvoir. Avec toutes les mesures qu'il avait prises au début de la pandémie, pour une centaine de cas, ces mesures devraient être davantage de rigueur  aujourd'hui où l'on compte un millier de cas. Cela dit, Macky Sall n'a plus la crédibilité pour gouverner ce pays. Il est le principal responsable de la situation actuelle que nous  traversons.
Aujourd'hui, il n'a plus le courage de prendre des décisions pour faire revenir l'état d'urgence et le couvre-feu. Car il a été le premier à se lancer dans une campagne déguisée en sillonnant tout le pays dont le seul but c'est de chercher un troisième mandat. Cela en faisant fi des alertes lancées par la communauté internationale, qui avait déjà prédit une troisième vague de Covid-19 dans le monde. Dans un État normal, chaque situation demande des mesures idoines. Mais aujourd'hui l'autorité ne prend aucune mesure pour faire face à la troisième vague meurtrière", s'attaque Ousmane Sonko qui marque son désaccord pour un retour du confinement et l'état d'urgence. Ainsi, il invite les populations au port du masque et à observer les mesures barrières...
Vendredi 30 Juillet 2021
Dakaractu




1.Posté par Dr Djinné le 30/07/2021 12:58
Il faut trouver une masque très speciale pour empecher ce gamin ignard de parler et de sortir des conneries. dans ce que le journalistepastefien apelle "discours musclé". La pandemie Conko est fini.

2.Posté par MAdou le 30/07/2021 14:40
On vous aime bien. Mais le disque commence à être rouillée....

3.Posté par Moon le 30/07/2021 21:06
Ki daffa donf khamoul bopame mouye melni kou febar

Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :