31 ans après le crash du Golfe : les orphelins entament une grève de la faim et réclament leurs primes de guerre…


Mars 1991 – mars 2022 ; trente (31) ans après la première guerre du Golfe, les orphelins, leurs mères et les «Jambars» rescapés, tous ont débuté une grève de la faim et organisé ce lundi une journée de récital du Coran à l’endroit des défunts Jambars. Si certains d’entre eux étaient à la grande mosquée de Dakar, d’autres se sont mobilisés devant le camp Dial Diop avec leurs familles. Ces orphelins et Jambars réclament leurs primes de guerre. “Depuis 1991, après la guerre du Golfe, nous sommes rentrés sans nos 93 camarades qui ont péri dans un accident d’avion. On attend depuis lors. Les régimes passent, mais toujours rien”, déclare le coordinateur des rescapés, Malick Guèye.

Des primes toujours impayées ! “À part le million de primes de congé que nous avons reçues à notre retour, nous courons toujours derrière nos primes de guerre évaluées à 101 millions de francs CFA par Jambar”, martèle l’adjudant Malick Guèye qui déplore l’indifférence de l’État dans cette affaire. Les orphelins, leurs mamans, les rescapés de la guerre du Golfe sont plongés dans le désarroi.

Une injustice vieille de 31 ans ! En témoignent les propos des veuves et leurs fils qui parlent d’une injustice qui perdure. “C’est l’Etat Saoudien qui avait défalqué une forte somme pour tous les Jambars, mais l’État a mis la main sur cette somme ; c’est injuste. Nous sommes plus que fatigués, nous sommes morts”, la liste de ces Jambars s’effrite d’année en année. Les orphelins ont déclenché une grève de la faim, et ils ne comptent pas s'arrêter tant qu’ils n’auront pas eu gain de cause dans cette affaire...

Mardi 22 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :